Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
Visit Us
Follow Me
https://www.instagram.com/michel_hugues_photography/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.michelhugues.com/p797/

 

(Publication du Mardi 07 Décembre 2021) – Une provocation de plus de Jean-Marie LEPEN : « la mafia socialiste » lors du 24 Mars 2011 à Marseille – à une année des présidentielles qui donnèrent à la France « un président normal, dénommé Flamby par ses propres amis du PS », la pré-campagne électorale battait déjà son plein sans être officiellement ouverte et Marseille depuis environ 2 années connaissait un nouveau scandale politicofinancier (ndlr : ce qu’on appellera l’affaire Jean-Noël Guérini) qui attirait déjà les foudres des élus nationaux et de la presse parisienne contre certaines pratiques marseillaises, une fois de plus. Dans un nouvel grand élan provocateur, alors que le candidat officiel de « son » parti FN était désormais sa propre fille à la présidentielle de 2012, le « menhir breton » convoquait une conférence de presse au Sofitel-Vieux Port pour dénoncer « la Mafia Socialiste » et sa « voyoucratie politico-financière UMPS ». Il n’est pas sûr que sa fille ait été informée de ce rendez-vous avec la presse déjà à cette époque. Cette affaire impliquait des figures politiques des Bouches-du-Rhône, des fonctionnaires territoriaux et des dirigeants de sociétés. Jean-Noël Guérini, alors président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône, soupçonné d'avoir favorisé les activités de son frère propriétaire des sociétés de gestion des déchets en contrat avec des collectivités territoriales, dans l'attribution de marchés publics. En 2020, après onze ans d’enquête, douze personnes furent renvoyées devant le tribunal correctionnel. Jean-Noël Guérini (3 ans de prison dont 18 mois ferme avec détention à domicile, amende de 30 000 euros, cinq ans de privation des droits civiques et civils avec effet immédiat) et son frère Alexandre Guérini (six ans de prison ferme avec mandat de dépôt différé). Il y a peu encore et malgré tout, l’ex socialiste continuait à occuper malgré tout, son siège au Sénat ?? Rappelons ensuite qu’à peine 2 mois plus tard après cette photo, le parti socialiste connaissait son premier tremblement de terre avec les monstrueuses exactions de Dominique Strauss-Khan (DSK) le 11 Mai 2011 dans un autre Sofitel, celui de New-York. Photo prise le 24 mars 2011 à Marseille – PENTAX K10D + sigma 70-200 – Iso 400 – 150 mm – f/4,5 – 1/60 sec. - Document fortement réduit en qualité et en dimensions. Photo sous Copyright Michel HUGUES - www.michelhugues.com

Michel HUGUES – Michel HUGUES PHOTOGRAPHY – www.michelhugues.com

Une provocation de plus, de Jean-Marie LEPEN : « la mafia socialiste » lors du 24 Mars 2011 à Marseille –

 

à une année des présidentielles qui donnèrent à la France « un président normal, dénommé Flamby par ses propres amis du PS », la pré-campagne électorale battait déjà son plein sans être officiellement ouverte et Marseille depuis environ 2 années connaissait un nouveau scandale politicofinancier (ndlr : ce qu’on appellera l’affaire Jean-Noël Guérini) qui attirait déjà les foudres des élus nationaux et de la presse parisienne contre certaines “pratiques marseillaises”, une fois de plus.

Dans un nouvel grand élan provocateur, alors que le candidat officiel de « son » parti FN était désormais sa propre fille à la présidentielle de 2012, le « menhir breton » convoquait une conférence de presse au Sofitel-Vieux Port pour dénoncer « la Mafia Socialiste » et sa « voyoucratie politico-financière UMPS ». Il n’est pas sûr que sa fille ait été informée de ce rendez-vous avec la presse déjà à cette époque.

 

L’affaire Guérini et les “pratiques si particulières” de la politique à Marseille

 

 

Cette affaire impliquait des figures politiques des Bouches-du-Rhône, des fonctionnaires territoriaux et des dirigeants de sociétés. Jean-Noël Guérini, alors président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône, soupçonné d’avoir favorisé les activités de son frère propriétaire des sociétés de gestion des déchets en contrat avec des collectivités territoriales, dans l’attribution de marchés publics.

En 2020, après onze ans d’enquête, douze personnes furent renvoyées devant le tribunal correctionnel. Jean-Noël Guérini (3 ans de prison dont 18 mois ferme avec détention à domicile, amende de 30 000 euros, cinq ans de privation des droits civiques et civils avec effet immédiat) et son frère Alexandre Guérini (six ans de prison ferme avec mandat de dépôt différé). Il y a peu encore et malgré tout, l’ex socialiste continuait à occuper malgré tout, son siège au Sénat ?? Rappelons ensuite qu’à peine 2 mois plus tard après cette photo, le parti socialiste connaissait son premier tremblement de terre avec les monstrueuses exactions de Dominique Strauss-Khan (DSK) le 11 Mai 2011 dans un autre Sofitel, celui de New-York.

Photo prise le 24 mars 2011 à Marseille – PENTAX K10D + sigma 70-200 – Iso 400 – 150 mm – f/4,5 – 1/60 sec.

– Document fortement réduit en qualité et en dimensions. Photo sous Copyright Michel HUGUES – www.michelhugues.com

à découvrir également sur ce même site et sur ce même thème des élus politiques ,  la GALERIE PHOTO : “POLITIC’ARTS”  = 

POLITIC’S ARTS , quelques instants choisis dans mes reportages photo dans le monde de la politique et de l’économie

 

Jean-Marie le Pen

 

0 Comments

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

close
Restons Connectés - Les prochaines publications de galeries photos
Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
Visit Us
Follow Me
https://www.instagram.com/michel_hugues_photography/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.michelhugues.com/p797/

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé