Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

Spyshots Scoops : dans le secret des essais des voitures électriques du futur (exclusif), galerie photo

by | 1 comment

picto cigaleCAR “INVESTIGATIONS” – Dans le secret des prototypes roulants de vos prochaines voitures électriques 

La première automobile au monde à avoir atteint les 100 km/h, fut la « jamais contente » le 29 avril 1899 du belge Camille JENATZY à Achères (78), une voiture-torpille à moteur électrique

 

Cette mutation technologique a été imposée par les dirigeants politiques internationaux et notamment européens, en raison de l’urgence la crise climatique, rappelons toutefois que la première automobile au monde à avoir atteint les 100 km/h, fut la « jamais contente » le 29 avril 1899 du belge Camille JENATZY à Achères (78), une voiture-torpille à moteur électrique (photo ci-dessus) qui atteignait déjà 105 km/h grâce à l’électricité avant même l’arrivée du 20 siècle. Ah si on avait bien voulu, le climat !!! ….

Pour qu’un véhicule vous soit vendu neuf en concession, une durée préalable d’au moins 5 années est nécessaire, durée pendant laquelle on va passer des premières études de design en D.A.O. à l’industrialisation par plusieurs stades ….

[ … Lire La Suite … ]

 

Suite  …

la “jamais contente” voiture électrique le 28 avril 1899 , première voiture à atteindre le 100Km/h

la “jamais contente” voiture électrique le 28 avril 1899 , première voiture à atteindre le 100Km/h

Car cette mutation technologique a été imposée par les dirigeants politiques internationaux et notamment européens en raison de l’urgence la crise climatique, rappelons toutefois que la première automobile au monde à avoir atteint les 100 km/h, fut la « jamais contente » le 29 avril 1899 du belge Camille JENATZY à Achères (78), une voiture-torpille à moteur électrique (photo ci-dessus) qui atteignait déjà 105 km/h grâce à l’électricité avant même l’arrivée du 20 siècle. Ah si on avait bien voulu, le climat !!! ….

Pour qu’un véhicule vous soit vendu neuf en concession, une durée préalable d’au moins 5 années est nécessaire, durée pendant laquelle on va passer des premières études de design en D.A.O. à l’industrialisation par plusieurs stades d’essais routiers ou sur circuits privés avec des prototypes roulants, (appelés « mules » dans le milieu industriel) sur des routes publiques.

Les constructeurs d’automobiles pratiquent ainsi depuis l’entre-deux guerres du 20éme siècle mais également leurs équipementiers spécialisés, en pneumatiques, en freinage, en allumage, injection et électronique, etc … et de batteries électriques désormais … ces tests se déroulent ainsi depuis près d’un siècle sur à peu près les mêmes routes, en Scandinavie, dans le Sud-Européen (Espagne, Italie, France), sur certaines routes des Alpes ou circuits privatisés allemands et dans l’ouest des USA, notamment.

Avec l’assistance informatique et la télémétrie, les ingénieurs de développement enregistrent en permanence les données acquises de leurs tests routiers et ont ainsi bases comparatives expérimentales depuis plusieurs décennies pour certains, cela nécessite encore de savoir où et surtout quand il faut se rendre sur le lieu de reportage, bien souvent pour rentrer « bredouilles », totale ingratitude pour le reporter.

 

Michel HUGUES “past” journaliste économique et automobile, éditeur et photographe

 

 

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

135 photos en 10 galeries

 

 

Votre Commentaire : 

 

1 Comment

  1. test réussi
    vous pouvez laisser un commentaire
    dans L’ESPACE GRIS ci-dessous

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Des photos tout à fait légales, puisque réalisées ouvertement sur le domaine public 

Ne pas confondre avec les “paparazzi”

 

– CAMOUFLAGE DES CARROSSERIES : chaque constructeur dissimule les carrosseries de ses prototypes roulants sous des enveloppes bariolées de dessins de camouflage afin que les lignes futures de leurs prochains modèles ne soient pas découvertes par les bureaux d’étude des autres constructeurs concurrents via les publications dans les magazines automobiles par les photographes spécialisés.

Pour qu’un véhicule vous soit vendu neuf en concession, une durée préalable d’au moins 5 années est nécessaire, durée pendant laquelle on va passer des premières études de design en D.A.O. à l’industrialisation par plusieurs stades d’essais routiers ou sur circuits privés avec des prototypes roulants, (appelés « mules » dans le milieu industriel) sur des routes publiques.

– LES AVANTAGES POUR L’AUTOMOBILISTE : Ces photos légales « SPYSHOTS » publiées dans la presse spécialisée permettent à tout propriétaire d’un véhicule, d‘être informé, en général de 2 à 3 ans à l’avance, du prochain remplacement de leur automobile, ce qui leur permet d’anticiper et d’éviter une lourde perte financière de la côte argus au moment de la mise en vente de ce futur modèle.

 

– POUR LE PHOTOGRAPHE : D’abord rappelons que ce genre de reportage est tout à fait légal, rien à voir avec les “paparazzi”, dans la mesure où les véhicules évoluent librement sur le domaine public, “aux yeux de tous”, donc des photos tout à fait légales, cependant les visages des pilotes et les plaques d’immatriculations sont à bannir. Rappelons aussi qu’il s’agit de reportages très difficiles à réaliser, souvent ingrats et infructueux,

Cependant il est indispensable d’avoir une grande culture industrielle automobile, ainsi qu’un réseau personnel d’information très important afin d’anticiper et de bien percevoir l’évolution en cours des modèles de travail. Il reste ensuite à savoir où et quand partir en reportage dont on rentre bien souvent “bredouille”.

Par ailleurs que faire d’une photo d’une voiture prototype ? si vous n’avez aucune connaissance sur l’actualité économique et industrielle auto du moment ? Savoir si le véhicule est réellement inconnu ou non ? Si ce modèle a déjà fait l’objet de publications par des magazines automobiles étrangers ?…

…. S’il s’agit ou non, d’un simple test pour une motorisation future ou bien d’un roulage d’endurance sans être une vraie innovation totalement inconnue  ?  Bref le “scoop” n’est jamais garanti quelle que soit, la qualité de la photo.

Michel HUGUES “past” journaliste économique & automobile, éditeur et photographe

©opyright 10.2021 – www.michelhugues.com

 

 

 

 

 

Matériels Utilisés

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

Le Canon Eos 5DS R Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com Un boitier particulièrement méconnu en France.

 

Depuis 2018 j’utilise en priorité un boitier reflex EOS CANON 5DS R ( 50,6 millions de pixels) pour une qualité d’image optimale dans un reflex numérique. Changeant ainsi et passant d’un Eos 1D MK II après seulement quelques semaines d’usage, à ce 5DS R, sans filtre passe bas. Pourtant commercialisé en France depuis juin 2015, Le Canon Eos 5DS R est réellement un boitier exceptionnel, totalement passé sous silence par la presse photo parisienne, lors de son lancement. Les images sont traitées plus que rapidement et l’appareil photo reste toujours très réactif, malgré le volume des données saisies par son capteur de 50,6 millions de pixels, grâce aux 2 processeurs DIGIC 6. Et ce, depuis 2015 en France, bien avant les premiers hybrides à 45 millions de Pxl.

C’est ce qui m’a fait préférer le 5DS R en délaissant ainsi un Eos 1Dx trop limité à seulement 21 millions de pixels par ailleurs. Avec le Canon Eos 5DS R vous pouvez capturer toute l’action, avec une résolution de 50,6 millions de pixels à 5 images/s. La connectivité USB 3.0 garantit des prises de vue rapides et permet un contrôle à distance. La technologie de mise au point autofocus iTR (suivi et reconnaissance intelligents) de l’EOS détecte et suit les sujets à l’intérieur du cadre grâce aux informations sur les couleurs et visages. La réactivité de l’AF peut être personnalisée à l’aide d’un outil simple qui ajuste le suivi en fonction de l’environnement de prise de vue et du sujet, de sorte que les autres objets passant brièvement devant ce dernier n’affectent pas la mise au point.

 

Pour certains reportages je privilégie encore le Canon EOS 7D MKII toujours au sommet notamment en photo animalière et les reportages sportifs malgré la nouvelle concurrence du dernier reflex Canon le Eos 90 D .

J’ai eu en avant-première le R5, je préfère ne pas m’exprimer ! Quant au R3 il y a réellement de l’espoir ! Mais bon ! l’indispensable fiabilité nécessaire pour un pro, n’a aucun recul pour l’instant !!!

 

 

Canon R 5

Michel HUGUES - www.michelhugues.com

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

close
Recevoir les prochaines publications de nouvelles galeries photos
Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé