Santé, Sécurité et Climat : LES LIGNES A HAUTE TENSION DENONCEES COMME MALSAINES et non adaptées par la fondation Bill GATES (fondateur du groupe Microsoft)

Santé, Sécurité et Climat : LES LIGNES A HAUTE TENSION DENONCEES COMME MALSAINES et non adaptées par la fondation Bill GATES (fondateur du groupe Microsoft)

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

Santé, Sécurité et Climat : LES LIGNES A HAUTE TENSION DENONCEES COMME MALSAINES et non adaptées par la fondation Bill GATES (fondateur du groupe Microsoft)

 

 

Selon le créateur de MICROSOFT , l’exemple des USA vaut pour les pays du monde entier

 

 

Bill Gates, fondateur de Microsoft et co-président de Bill & Melinda GATES Foundation – (C) Agence Belga

 

 

Mercredi 25 janvier 2023 – (michelhugues.com) – La fondation Bill & Melinda Gates créée en janvier 2000 qui agit à l’échelle mondiale a pour principaux objectifs d’améliorer les soins de santé et de réduire l’extrême pauvreté, tandis qu’aux États-Unis, elle vise principalement à élargir l’accès à l’éducation et aux technologies de l’information, vient « de secouer le climat scientifique » avec sa récente prise de position sur les transports de l’électricité et son usage sur toute la planète.

Bill Gates sur le site officiel de sa fondation vient de publier hier 24 janvier ses points de vue et analyses de la situation dans l’article intitulé : « The surprising key to a clean energy future If you care about climate change, you should care about transmission. »

Selon Bill Gates : « Les événements météorologiques extrêmes ont sensibilisé beaucoup plus de gens aux réseaux électriques et à la manière dont ils peuvent tomber en panne aussi bien l’été que l’hiver. Il y a deux ans au Texas, le réseau local est tombé en panne après trois tempêtes hivernales consécutives. Des centaines de personnes sont mortes et des millions ont été privées d’électricité pendant de nombreux jours. Et pas plus tard que le mois dernier, un froid extrême à travers les États-Unis a une fois de plus poussé les réseaux électriques au bord du gouffre. »

Et le fondateur de Microsoft de poursuivre : « Il ne doit pas en être ainsi. La solution est claire : nous devons moderniser notre réseau, construire davantage de lignes de transmission à haute tension capables de transporter l’électricité sur de longues distances et utiliser ces lignes de transmission pour mieux connecter les régions et les communautés les unes aux autres. Si nous le faisons, nous veillerons à ce que les gens aient toujours de l’électricité quand ils en ont besoin. Et ce faisant, nous libérerons le potentiel d’une énergie propre abordable et abondante. »

Pour Bill Gates , les USA auraient fait des progrès remarquables au cours des deux dernières années pour que chaque foyer soit alimenté par une énergie propre, grâce à des investissements fédéraux historiques permettant une source d’électricité d’origine plus propre qu’auparavant, comprenant un mix d’énergie éolienne, solaire, nucléaire et géothermique, réduisant  les coûts des ménages, mais réduisant surtout la pollution tout en permettant la diversification de l’approvisionnement énergétique réduisant toute dépendance à des approvisionnements étrangers.

 

« faire enfin entrer nos réseaux électriques dans le 21ème siècle » pour Bill Gates

 

une ligne à haute tension à l’aurore dans un matin hivernal des Cévennes – Copyright Michel HUGUES – www.michelhugues.com

 

Pour Bill GATES : … « La façon dont nous transportons l’électricité aux USA (Ndlr : comme ailleurs dans le monde) n’est tout simplement pas conçue pour répondre aux besoins énergétiques modernes de 2023 et es années futures. Depuis le début du réseau électrique, les compagnies d’électricité ont placé la plupart des centrales électriques à proximité des villes. Les chemins de fer et les pipelines étaient utilisés pour expédier les combustibles fossiles d’où qu’ils soient extraits vers les centrales électriques où ils seraient brûlés pour produire de l’électricité.

Ce modèle ne fonctionne pas avec l’énergie solaire et éolienne, car bon nombre des meilleurs endroits pour produire beaucoup d’électricité sont éloignés des centres urbains comme les plaines venteuses de l’Iowa ou les déserts ensoleillés de l’Arizona.

Vous ne pouvez pas exactement expédier la lumière du soleil dans un wagon, donc pour maximiser le potentiel de l’énergie propre, nous aurons besoin de lignes beaucoup plus longues pour déplacer cette énergie de l’endroit où elle est fabriquée à l’endroit où elle est nécessaire.

Nous aurons également besoin de plus de lignes, car la demande de notre pays ne fera qu’augmenter dans les années à venir à mesure que nous électrifierons plus de choses (comme nos voitures !). De nombreuses estimations suggèrent que la demande d’électricité pourrait plus que doubler d’ici 2050 pour atteindre net zéro.ss :

 

 

 

Selon Gates : “Pour ouvrir la voie face au reste du monde, les ETATS UNIS doivent s’attaquer aux trois principaux obstacles 

 

 

une ligne à haute tension à l’aurore dans un matin hivernal des Cévennes – Copyright Michel HUGUES – www.michelhugues.com

 

 

les 3 principaux obstacles selon Bill Gates : 

 

 

Planification : Comme tous les projets d’infrastructure, les nouvelles lignes de transmission et les mises à niveau du réseau commencent par la planification. Les plans sont généralement basés sur des prévisions de consommation d’énergie à court terme ou même sur des données rétrospectives, ce qui signifie que de nouvelles lignes ne sont pas construites en tenant compte des besoins futurs. La Federal Energy Regulatory Commission, ou FERC, a récemment proposé une règle qui obligerait les fournisseurs de transport à faire une planification à plus long terme et plus prospective. Il envisage également d’autres nouvelles politiques qui nécessiteraient potentiellement une coordination régionale régulière sur les lignes électriques interétatiques. La façon dont ces politiques sont élaborées et mises en œuvre sera d’une importance cruciale.

Payer : Le gouvernement fédéral détermine comment les améliorations à grande échelle des infrastructures sont financées, soit par le biais du paiement des impôts, soit en répartissant les coûts aux seuls consommateurs. La loi bipartite sur les infrastructures adoptée en 2021 a investi de l’argent dans des projets de transmission, mais nous devons investir davantage au niveau fédéral tout en rendant plus abordable pour les autorités locales d’entreprendre de nouveaux projets. La FERC devrait aider à résoudre les problèmes de répartition des coûts en répartissant les coûts des grands projets sur des régions entières au lieu de demander uniquement aux personnes au bout de la ligne de payer.

Autorisation : Bien que le gouvernement fédéral détermine qui paie pour la plupart des mises à niveau de transmission, les États sont principalement ceux qui délivrent les permis pour les nouveaux projets. Le processus d’autorisation actuel est long, compliqué et souvent obsolète. Par conséquent, nous ne construisons pas des lignes assez rapidement et nous sommes plus lents que d’autres pays. Certains États, comme le Nouveau-Mexique et le Colorado, font un travail innovant pour accélérer le processus. Mais il y reste encore beaucoup d’espace pour que les décideurs politiques travaillent ensemble et facilitent le processus d’autorisation.

 

En termes simplifiés : la transmission , le transport de l’électricité sont la clé de notre avenir énergétique propre.

 

Bien que la transmission soit avant tout un problème politique, l’innovation y contribuera également. Par exemple, les technologies d’amélioration du réseau telles que les valeurs nominales de ligne dynamiques, les contrôles de flux de puissance et l’optimisation de la topologie pourraient augmenter la capacité du système existant. Breakthrough Energy Ventures, qui fait partie de l’initiative climatique que j’ai aidé à démarrer, a investi dans de nouvelles technologies telles que les conducteurs et les supraconducteurs avancés, des fils qui utilisent des matériaux de pointe pour extraire plus d’énergie des petites lignes. Mais ces technologies ne remplacent pas de véritables améliorations systémiques et des lignes de construction là où elles n’existent pas déjà.

“Le changement climatique est le problème le plus difficile auquel l’humanité n’ait jamais été confrontée, mais je crois que nous avons l’ingéniosité humaine pour le résoudre. Et si vous vous souciez du changement climatique, vous devriez vous soucier de la transmission”. a conclu Bill GATES

En termes simplifiés : la transmission de l’électricité est la clé de notre avenir énergétique propre. Si nous éliminons les obstacles qui entravent cet avenir, cela entraînera une réduction des émissions, un air plus pur, plus d’emplois, moins de pannes d’électricité, plus de sécurité énergétique et économique et des communautés plus saines à travers le pays.

 

(d’après Bill Gates & traduction )

 

Michel HUGUES

 

 

 

Michel HUGUES, ex-journaliste économique & automobile, mais toujours photographe

 

NOTA : Rappelons qu’aux Etats-Unis même, la gestion technique en France du transport de l’électricité était citée depuis des décennies en exemple international de réussite technologique, avant l’arrivée du “trio électrique” : SARKOZY,HOLLANDE, MACRON, depuis eux, plus rien n’est pareil . En 2023 pourrait-on encore citer l’état actuel d’EDF , comme exemplaire ???

 

 

MES SOURCES = Bill & Melinda GATES foundation

https://www.gatesnotes.com/Energy/Transmission?WT.mc_id=20230123100000_BE-Transmission_BG-EM_&WT.tsrc=BGEM

MOTS CLEFS : Bill Gates, Bill & Melanie Gates Foundation, GatesNotes, Santé, Sécurité ,Climat , LES LIGNES A HAUTE TENSION, transport électrique, avenir de l’électricité, électricité et climat, santé et électricité, EDF, RTE

 

Provencematin.com – 1ere version BETA TEST – Nov. 2022

 

Laissez Votre Commentaire ci dessous : 

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
CLIMAT : La couche d’Ozone en voie de guérison ? d’ici 2040 au plus tôt !!!

CLIMAT : La couche d’Ozone en voie de guérison ? d’ici 2040 au plus tôt !!!

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

 

Mardi 10 janvier 2023 – (michelhugues.com) – L’année 2023 a commencé par la publication d’un rapport positif et très encourageant pour l’avenir du climat par les experts de l’ONU ENVIRONNEMENT. Le lundi 9 janvier dernier, l’ONU-ENVIRONNEMENT a publié le RAPPORT D’EXPERTS du groupe scientifique des TRAVAUX SUR L’OZONE. “Si les politiques actuelles restent en place, la couche d’ozone devrait retrouver les valeurs de 1980 (avant l’apparition du trou dans la couche d’ozone) d’ici environ 2066 au-dessus de l’Antarctique, 2045 au-dessus de l’Arctique et 2040 dans le reste du monde”, selon l’ONU Environnement.

Cela fait plus de 30 ans maintenant que les français ont commencé à entendre parler de « trou dans la couche d’Ozone » ! Qu’ont-ils réellement compris sur un niveau simplement basique ?  Pas grand-chose, hélas mais ils savent maintenant que « ce n’est pas bien pour l’humain »

Depuis la signature du protocole de Montréal intervenu en 1987 par 195 pays, est à l’origine de la forte réduction de la quantité de CFC dans l’atmosphère. En 2016, l’accord de Kigali (Rwanda) a pour sa part prévu l’élimination progressive des hydrofluorocarbones (HFC), gaz extrêmement nocifs pour le climat utilisés dans les réfrigérateurs et climatiseurs.

Si cet accord était respecté, il pourrait réduire de 0,5°C le réchauffement mondial d’ici à 2100, ont déjà estimé les experts de l’ONU.

 

Depuis l’origine jusqu’en 2023

 

 

En 2016, l’accord de Kigali (Rwanda) a pour sa part prévu l’élimination progressive des hydrofluorocarbones (HFC), gaz extrêmement nocifs pour le climat utilisés dans les réfrigérateurs et climatiseurs. Si cet accord était respecté, il pourrait réduire de 0,5°C le réchauffement mondial d’ici à 2100, ont déjà estimé les experts de l’ONU.

Le trou de la couche d’ozone a été créé par la pollution d’origine humaine, particulièrement par les chlorofluorocarbures (CFC) autrefois émis par de nombreux réfrigérateurs. Au cours des dernières décennies, la coopération mondiale lui a cependant donné une chance de se reconstituer. “L’élimination progressive de près de 99% des substances interdites qui détruisent l’ozone a permis de préserver la couche d’ozone et contribué de façon notable à sa reconstitution dans la haute stratosphère et à une diminution de l’exposition humaine aux rayons ultraviolets (UV) nocifs du soleil”, notent les experts, qui publient leur estimation quadriennale sous l’égide de l’ONU.

NOTA : dans le même rapport, les mêmes experts préviennent des risques d’effets indésirables sur l’ozone des actuels projets de géo-ingénierie destinés à limiter le réchauffement climatique. Toujours selon les mêmes experts, un de ces projets consisterait à injecter des milliards de particules de soufre dans la couche supérieure de l’atmosphère. Or, une injection de particules dans l’atmosphère “pourrait avoir pour conséquence une grave baisse du niveau de l’ozone”, prévient le coprésident du panel scientifique, John Pyle. “Il y a beaucoup d’incertitudes.”

L’une des pistes serait pour faire disparait les CFC serait d’ajouter intentionnellement des particules en suspension dans la stratosphère pour renvoyer une partie des rayons du soleil vers l’espace, et faire baisser légèrement la température sur Terre. Les experts crient à la prise de risque : ce genre de technique nuirait à l’ozone, et contribuerait à recréer un trou et l’on se pourrait se retrouver dans la même situation qu’il y a 20 ou 25 ans.

LEXIQUE : Les chlorofluorocarbures ou CFC sont une sous-classe de gaz fluorés, eux-mêmes faisant partie de la famille des halogénoalcanes. Ce sont des gaz composés dérivés des alcanes, où tous les atomes d’hydrogène ont été substitués par des atomes de chlore et de fluor. Ils font partie des gaz qui contribuent à la dégradation de la couche d’ozone.

La couche d’ozone ou ozonosphère est la partie de la stratosphère de la Terre qui contient une quantité relativement importante d’ozone (concentration de l’ordre de un pour cent mille). À haute altitude, la couche d’ozone est utile : elle absorbe la plus grande partie du rayonnement solaire ultraviolet dangereux pour les organismes. Elle a donc un rôle protecteur pour les êtres vivants et les écosystèmes. Cette couche est distincte de l’ozone troposphérique de plus basse altitude, qui est un gaz à effet de serre et un polluant.

 

 

SOURCES : Dossier de presse ONU-ENVIRONNEMENT – dossiers personnels de la rédaction – wikipedia

 

MOTS CLEFS : Ozone, Couche d’ozone, CFC, Climat, changement climatique, chlorofluorocarbures, halogénoalcanes, hydrofluorocarbones, ONU-ENVIRONNEMENT, protocole de Montréal, trou dans la couche d’Ozone, gaz fluorés, accord de Kigali (Rwanda)


 

 


 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
COP 15 (Conférence des Nations unies sur la biodiversité – 7-19 Déc.2022 à Montréal) fixer un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

COP 15 (Conférence des Nations unies sur la biodiversité – 7-19 Déc.2022 à Montréal) fixer un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

 

 

COP 15 MONTREAL « la destruction des biodiversités, une arme de destruction massive et définitive, de l’humanité ».

arrêter et d’inverser le déclin de la biodiversité d’ici à 2030

 

 

Mercredi 7 Décembre 2022 (michelhugues.com) – “l’autre COP”, la COP15 de Montréal, risque bien de sauver l’honneur des élus politiques et dirigeants du monde occidental , après les indignes conclusions des dernières (grandes COP 25 et 26) où le dérèglement du climat a été “solutionné” par des paiements d’amendes financières des états pour “compenser leurs droits à polluer”.

Cette fois ci, face au risque de l’extinction définitive de la biodiversité de plusieurs millions d’animaux  et de plantes sauvages, des solutions (presque) immédiates sont possibles.

Cette 15eme Conférence des Nations unies sur la biodiversité. Moins connue que sa grande sœur, la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui vient d’avoir lieu à Charm-el-Cheikh en Egypte, réserve un plus grand espoir de trouver des solutions collectives pour sauver la biodiversité sur terre par un accord plus facilement adoptable par les pays. Les gouvernements du monde entier se réunissent pour convenir, entre autres, d’une nouvelle série d’objectifs et de cibles qui guideront l’action mondiale en faveur de la nature jusqu’en 2030 avec pour but darrêter et d’inverser le déclin de la biodiversité d’ici à 2030. 

Grues scandinaves au repos mais en cours de migration en janvier en Camargue. Copyright Michel HUGUES – reproduction interdite sans licence – www.michelhugues.com

 

 

L’accord recherché est un “package scientifique” qui comprendra plusieurs décisions d’avenir immédiat plus facilement compréhensibles par le grand public et (surtout) par les élus politiques

 

 

D’une part, une décision qui permettra d’adopter le cadre mondial pour la biodiversité (Global Biodiversity Framework) pour la décennie 2020-2030 et, d’autre part, une soixantaine d’autres décisions constituant des annexes à la Convention sur la diversité biologique. Parmi ces décisions figurent des dispositions sur la mise en œuvre du cadre, sur les indicateurs ou encore sur la mobilisation des ressources.

Cet accord de Convention est également accompagné de deux protocoles précédents: le Protocole de Nagoya, sur l’accès aux ressources génétiques, et le Protocole de Carthagène, sur la prévention des risques biotechnologiques.

Selon le dossier de presse la mission annoncée de cette COP 15 canadienne est celle d’arrêter et d’inverser le déclin de la biodiversité d’ici à 2030, avec l’objectif d’un impact net positif pour la nature. Dans sa deuxième partie, il comprendra quatre grands objectifs à l’intérieur desquels on trouvera :

  • 22 ou 23 cibles déclinées autour des trois grands piliers de la Convention, à savoir la conservation de la biodiversité, l’utilisation durable des ressources naturelles et le partage des avantages issus des ressources génétiques.
  • Les cibles sont liées aux cinq facteurs de destruction de la biodiversité identifiés par l’Ipbes : le changement d’usage des terres et des mers, la surexploitation des espèces, le changement climatique, les pollutions et les espèces exotiques envahissantes

Soyons Confiants et attendons au moins la fin des débats pour conclure sur le bien fondé de cette dernière COP canadienne.

Michel HUGUES

journaliste économique & Photographe

SOURCES : COP15 service de presse, NATIONS UNIES, Dossiers Personnels

 

A VOIR SUR LE NET :

COP15 site officiel : https://www.unep.org/fr/actualites-et-recits/recit/ce-quon-peut-attendre-de-la-conference-de-lonu-sur-la-biodiversite-cop15

https://www.unep.org/fr/conference-des-nations-unies-sur-la-biodiversite-cop-15

https://www.cbd.int/conferences/post2020

https://ipbes.net/

https://www.vie-publique.fr/eclairage/271780-erosion-de-la-biodiversite-un-constat-alarmant#:~:text=La%20derni%C3%A8re%20%C3%A9dition%20de%20la,extinction%20%C3%A0%20l’%C3%A9chelle%20mondiale.

A VOIR SUR LE NET :

l’analyse Eco-Environnement” de Michel HUGUES : COP27 : nouvelles promesses de dons des pays développés : + 230 millions USD, ont été faites au « Fonds d’adaptation COP 27 »

Provencematin.com – 1ere version BETA TEST – DEC. 2022https://www.michelhugues.com/informations-sur-la-biodiversite-et-lenvironnement/

 

 

Avec Votre Commentaire, ce serait tellement mieux

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
GOUVERNEMENT BORNE : 1 milliard d’€uros au Fonds vert consacré à la transition écologique des collectivités locales elle s’ajoutera aux 2 milliards déjà prévus dans le projet de loi de finances 2023

GOUVERNEMENT BORNE : 1 milliard d’€uros au Fonds vert consacré à la transition écologique des collectivités locales elle s’ajoutera aux 2 milliards déjà prévus dans le projet de loi de finances 2023

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

 

christophe_bechu

 

Mercredi 23 novembre 2022 – (michelhugues.com). 1 milliard d’€uros … C’est l’enveloppe supplémentaire accordée par le gouvernement au Fonds vert consacré à la transition écologique des collectivités locales. Octroyée par la Banque des territoires, elle s’ajoutera aux 2 milliards déjà prévus dans le projet de loi de finances 2023. Aqua-prêt, Mobi-prêt, prêt relance verte…

Un milliard d’euros de prêts complètera ainsi les subventions de l’État, en finançant le reste à charge des projets. Les 200 millions de crédits restants seront dévolus à l’ingénierie.

Annoncée par Christophe Béchu dans le dernier Journal du Dimanche du 20 novembre, cette mesure a été rappelée par le ministre de la Transition écologique au Salon des maires, hier,  mardi 22 novembre.

Ce dernier en a profité pour évoquer la nouvelle méthode adoptée : sous l’égide des préfets et des directions régionales de la Banque des territoires, ces fonds seront accordés en fonction des propositions des collectivités, sans appel à projets ni appel à manifestation d’intérêt.

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, s’est rendu ce mardi 22 novembre au Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL) pour rencontrer les élus et les acteurs engagés au quotidien dans les territoires. Ce déplacement a été l’occasion d’annoncer plusieurs mesures à destinations des collectivités territoriales.

 

Christophe béchu ministre de l’environnement

 

la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts) vient compléter le Fonds vert en mobilisant une enveloppe de 1,2 milliard d’euros à destination des collectivités sur 5 ans dont :

  • 1 milliard d’euros de prêts (mobilisable sous la forme des différents prêts de la Banque des Territoires en faveurs de la transition écologique et de l’adaptation au changement climatique : Aqua-prêt, GPI-AmbRE, Mobi-prêt, prêt relance verte…), qui pourront s’ajouter aux subventions accordées par l’Etat au titre du fonds vert, et qui permettront ainsi aux collectivités de financer le reste à charge du projet ;
  • 200 millions d’euros de crédit d’ingénierie pour permettre aux collectivités de bénéficier de conseils techniques et d’études opérationnelles pour faciliter la mise en œuvre de leurs projets à impact environnemental.

 

Lancement des ateliers de formation des élus aux conséquences du réchauffement climatique (il était grand temps !) 

Le Salon des Maires et des Collectivités Locales a permis de lancer une dynamique de sensibilisation des élus locaux à la transition écologique. Il est en effet essentiel d’embarquer l’ensemble des élus sur cet enjeu majeur, aux conséquences directes sur nos territoires, mais aussi de s’inspirer des réponses locales qui sont apportées au dérèglement climatique.

 

 

La rédaction

 

Sources : la rédaction , Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

 

MOTS CLEFS : Fonds vert ,  transition écologique , collectivités locales, Fonds vert consacré à la transition écologique des collectivités locales, Christophe béchu, Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Déjà publié sur le même thème :

NATURE : protocole d’expérimentation entre l’Etat et la région Paca 30 milliards d’Euros pour la planification écologique mais avec des éoliennes et rien contre le tourisme de Masse

 

 

Avec Votre Commentaire, ce serait tellement mieux

 

 

Provencematin.com – 1ere version BETA TEST – Nov. 2022

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé