“GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin. Végétal sur LA LISTE ROUGE régionale de la flore vasculaire de Provence-Alpes-Côte d’ Azur.

“GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin. Végétal sur LA LISTE ROUGE régionale de la flore vasculaire de Provence-Alpes-Côte d’ Azur.

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

 

La “GALETELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin – COPYRIGHT Michel HUGUES – www.michelhugues.com – reproduction interdite sans licence

 

Fiche Nature

 

 

Jeudi 8 décembre 2022 – michelhugues.com –  [+ 16 Photos in situ , voir plus Bas] La “GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin est une plante encore assez bien rependue sur le territoire français mais de plus en plus rare, et à ce titre elle vient d’entrer dans la Liste rouge régionale de la flore vasculaire
de Provence-Alpes-Côte d’Azur, elle est particulièrement  représentative des espèces menacées par les agressions permanentes des humains envers la biodiversité.

Il s’agit d’une petite plante multicolorée que les moins informés parmi vous confondent souvent avec de simples pissenlits, hélas, il n’en est rien.

La “GALATELLA LINOSYRIS” pas plus haute que 50/60 cms varie de son affichage de couleurs en fonction de l’avancée dans le temps de ses pétales offrant une sorte de mini feu d’artifice multicolore au regard du promeneur photographe. La floraison est automnale depuis la fin de l’été jusqu’aux premiers froids.

 

 

 

 

 

 

Selon le conservatoire national botanique “plante vasculaire” , définition :

 

xylème et phloème – (c) Tess.com

 

Les Plantes vasculaires forment un vaste groupe comprenant les Angiospermes (Plantes à fleurs), les Gymnospermes (Conifères, Cycadales, Ginkgo, etc.), les Monilophytes (Fougères et Prêles) et les Lycophytes (Lycopodes et Sélaginelles). 

Tous ces organismes présentent la caractéristique commune de posséder des tissus conducteurs de sève appelés xylème et phloème ; la sève brute (eau et sels minéraux) circule dans le xylème, la sève élaborée (eau enrichie en sucres synthétisés par les parties aériennes de la plante) est véhiculée au sein du phloème.

Les premières plantes vasculaires seraient apparues il y a environ 450 millions d’années (Ordovicien), elles se sont ensuite fortement diversifiées et constituent maintenant l’élément dominant de la plupart des formations végétales. La flore vasculaire de la France métropolitaine est estimée actuellement à environ 6 000 espèces indigènes ; elle est en perpétuelle évolution (disparition ou apparition de nouvelles espèces sur le territoire).

Les Angiospermes sont des plantes vasculaires du groupe des Spermatophytes. Ces végétaux, qui portent des fleurs puis des fruits, sont couramment appelés plantes à fleurs. Angiosperme vient des mots grecs ἀγγεῖον, aggeîon et σπέρμα, spérma, et signifie « graine dans un récipient » — par opposition aux gymnospermes

 

 

dans les clairières et plateaux du Massif des Maures (Var), des monts du Vaucluse (84), du plateau des Alpilles (13) , et des autres plateaux des Alpes de haute Provence, principalement

 

 

On retrouvera la LINOSYRIS à feuilles de Lin à partir d’une centaine de mètres d’altitude avec un maximum d’altitude de résidence à 1200 mètres, en général , dans le sud et surtout le sud est de la France, des Pyrénées Orientales jusqu’à la Frontière italienne et au maximum en remontant jusqu’à Montélimar.

Les photos de la galerie d’images ci-dessous ont été prises en octobre 2022 dernier, sur un plateau escarpé de garrigue, entre chênes sauvages, arbousiers, chênes kermès et quelques rares genets, mais sans aucun pin dans le massif des Maures, et plus particulièrement dans la foret de Collobrières.

GENRE : 

“GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin, est un genre de plante à fleurs de la famille des Asteraceae étudié par Cassini en 1825. Il comprend 92 espèces.


 

EN SAVOIR PLUS,  EN PARTENARIAT AVEC WIKIPEDIA  :

(pensez à aider par un petit don financier la seule encyclopédie collaborative encore existante, en cliquant ici

Les Astéracée (Astéracées) constituent une grande famille de plantes dicotylédones, appelées aussi « Composées » (Compositaenom. cons.)1,2 ou plus rarement « Composacées »1,2 du fait que ce que l’on prend à première vue pour des « fleurs » chez ces plantes est en réalité des « composés » de fleurs minuscules, réunies en inflorescences appelées « capitules ».

Cette famille comprend près de 23 500 espèces réparties en 1 600 genres environ, ce qui en fait la deuxième famille du monde végétal et des plantes à fleurs, derrière les Orchidacées (25 000 espèces) mais devant les Fabacées3. Le métabolisme secondaire, l’inflorescence capitulaire et la plasticité écologique sont responsables du succès évolutif de cette famille4 à répartition cosmopolite (sauf l’AntarctiqueNote 1, l’inlandsis du Groenland et l’archipel arctique canadien), mais principalement dans les régions tempérées5. Les principaux représentants de cette famille se développent essentiellement dans les régions sujettes à la sécheresse, en dehors de la compétition des arbres des forêts tropicales humides6.

Ce sont très majoritairement des plantes herbacées, même si la famille comprend aussi des arbres, des arbustes ou des lianes3.

Étymologie

Le nom vient du genre type Aster, mot latin signifiant étoile, en référence aux capitules étoilés des fleurs.

Compositae est un nom alternatif de cette famille, basé sur les capitules qui sont composés de plusieurs fleurs. Cependant, l’appellation n’étant pas basée sur un nom de genre, on lui a préféré Asteraceae, conformément au code international de nomenclature botanique, Compositae faisant partie des noms dits nomen conservandum, c’est-à-dire « conservés par un long usage »

Caractéristiques générales[

Habitus

Les astéracées sont principalement des plantes herbacéesvivaces par des racines formant un pivot simple ou ramifié7, parfois tubérisées (la molécule de réserve étant l’inuline, polymère


 

Si toutefois il vous arrive de rencontrer une “GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin sous vos pas, contentez vous de l’observer et de la photographier mais ne l’arrachez surtout pas, s’il vous plait !

Considérée comme une espèce particulièrement menacée, cette plante provençale est un véritable joyau qui risque bien de rejoindre les 2 millions d’espèces disparues en raison des attaques permanentes de l’humain sur la Biodiversité.

Michel HUGUES

journaliste économique & Photographe

 

SOURCES :  DREAL PACA, Dossiers Personnels

 

MOTS CLEFS : GALATELLA LINOSYRIS,  LINOSYRIS à feuilles de Lin, flore vasculaire, Flore Paca, Flore Provence, découvrir les plantes sauvages de Provence, Compositae, Asteraceae,

 

 

A VOIR SUR LE NET :

Liste rouge régionale de la flore vasculaire de Provence-Alpes-Côte d’Azur =

https://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/ListeRougeFLORE_VF.pdf

 

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

16 photos en une page de galerie

 

“GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin

“GALATELLA LINOSYRIS” ou LINOSYRIS à feuilles de Lin

Première Version en BETA-TEST – DEC. 2022

 

 

Avec Votre Commentaire, ce serait tellement mieux

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
FICHE NATURE  : ” Mieux Connaitre le Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque térébinthe”

FICHE NATURE : ” Mieux Connaitre le Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque térébinthe”

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/


NATURE STORY : FLORE

« Mieux Connaitre le Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque »

Michel HUGUES Photographies – www.michelhugues.com

 

Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque, térébinthe, ou Albotin, Festuc , ou enfin arbre à Mastic, (du latin Pistacia Lentiscus)

PETELIN :  Un véritable arbuste provençal, souvent chanté dans la littérature notamment par Giono, Mauron et Pagnol. Son vrai nom en langue française est le “Pétélin”.

Par son bois très dur et son faible besoin en eau, ce petit arbre s’est acclimaté avec grande facilité aux forêts et garrigues provençales. Ce « Lentisque » est donc commun dans les lieux très arides, les terres particulièrement stériles et plus encore plus, dans les failles terreuses des zones très rocheuses.

On le remarque immédiatement par ses petites sortes de « graines » rouges, rassemblées en forme de grappes dont la couleur varie du vert, blanc, rouge jusqu’ au noir

Le pistachier térébinthe fournit la térébenthine de Chio, la plus rare des substances connues sous le nom de térébenthine dans le commerce, et qui coule par les incisions pratiquées au tronc de l’arbre. On fait au tronc et aux grosses branches du térébinthe des incisions d’où coule une résine appelée térébenthine.

Le Pétélin ou térébinthe, un arbuste si généreux pour l’humain, qui le connait pourtant si mal

C’est un arbuste à feuilles persistantes ou petit arbre au tronc unique ou divisé, capable de rejeter de la base. Il porte un houppier généralement équilibré et arrondi. Ses feuilles sont caduques, composées 7 à 11 de folioles ovales, un nombre impair qui induit la présence d’une foliole terminale (ce qui permet de le différencier du pistachier lentisque). Le limbe est glabre, un peu coriace.

ciments odontalgiques

La résine ou mastic est utilisée pour la fabrication de ciments odontalgiques pour les prothésistes et chirurgiens dentaires, alors que les infusions des feuilles sont utilisées à des fins diurétiques astringentes et emménagogues (régulation des cycles menstruels). La science a récemment découvert de multiples et fortes fonctions antimicrobiennes du Pétélin et son usage en « huile essentielle » a désormais d’excellents résultats et connait un grand succès commercial partout dans le monde (hélas beaucoup moins en France).

Au Maroc notamment et dans tout le Maghreb, la gomme de Pétélin ou lentisque est également utilisée pour aromatiser le thé, y compris les thés verts.

De nombreuses composantes guérissantes

D’autres études médicales récentes ont récemment prouvé que « le Pétélin ou Lentisque térébinthe » est une composante guérissante dans les nouveaux traitements des pathologies de la circulation veineuse et lymphatique principalement pour les varices et hémorroïdes ainsi que pour les congestions prostatiques.

Les feuilles prennent une jolie couleur automnale avant de chuter. La totalité de  l’arbre est résineuse.

Le térébinthe présente souvent des galles en forme de cornes dues surtout à des pucerons et dont on se servait à faire une teinture rouge, il y a encore peu.

©opyright Octobre 2022 – Michel HUGUES – journaliste & éditeur

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

Mes sources : Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), Dr. Yvan ARAMOV et ma propre culture familiale, agricole & forestière.

 

Le Pétélin ou Pistachier térébinthe

 

N. scientifique latin  :  Pistacia lentiscus terebinthus
Famille :             Anacardiacées
Origine :             pourtour méditerranéen
Floraison:           fin mars-avril
Fleurs :               rougeâtre
Type :                  arbuste méditerranéen
Végétation :       arbustive
Feuillage :          caduc
Hauteur :           2 à 8 mètres
Toxicité  :           fruits à peine comestibles

 

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

 

 

Avec Votre Commentaire, ce serait tellement mieux

 

 

Sur le même thème : FICHES NATURE

 

 

 

Matériels Utilisés

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
Nature FLORE : “Mieux Connaitre les plantes d’Acanthe”

Nature FLORE : “Mieux Connaitre les plantes d’Acanthe”

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

NATURE STORY : FLORE

“Mieux Connaitre les plantes d’Acanthe”

Michel HUGUES Photographies – www.michelhugues.com

 

FLORE : Découvrir les feuilles d’Acanthe, (Acanthus Spinosus)

une plante méditerranéenne devenue « cultivée », retournant actuellement à l’état sauvage

Lundi 26 Septembre 2022 complété du Samedi 01.05. 2021 – Cette plante a connu sa gloire dès l’antiquité où grecs et romains utilisèrent les formes particulières de ses feuilles pour en décorer les chapiteaux des colonnes et monuments de prestige.

On distingue deux espèces différentes d’Acanthe : l’acanthe épineuse (Acanthus Spinosus) aux feuilles très découpées et piquantes rappelant celles de l’artichaut, et l’acanthe à feuilles molle (A. mollis) au feuillage vert foncé très brillant. Les feuillages ne sont que très saisonniers alors que les hautes tiges contenant les fleurs peuvent sécher sur pieds et demeurer d’une saison à l’autre.

Devenue de nos jour une plante 100% ornementale, l’Acanthe connait actuellement une nouvelle répartition sauvage à la suite de débroussaillages puis d’abandons des coupes herbacées un peu n’importe où, par des jardiniers peu scrupuleux.

 

L’Acanthe est très prolifique. Ses fleurs en gerbes spectaculaires produisent des graines de forte taille qui « explosent » aux alentours favorisant des repousses particulièrement envahissantes.

Les feuilles larges et brillantes au début du printemps engendrent peu avant l’été une floraison exceptionnelle en longs épis qui se prolongera jusqu’en septembre selon le degré de sécheresse.

L’acanthe est le végétal idéal pour constituer des massifs surélevés ou des bordures spectaculaires durant le printemps mais dont le feuillage jaunira puis disparaitra peu avant le début de l’été. Ses épis floraux séchés très rigides font également merveille en bouquets……

M.H. / La suite des textes sous la galerie d’images ci-dessous :

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

 

Cliquez sur les photos ci-dessous

 

 

 

 

 

 

 

Fiche NATURE : FLORE : découvrir le "les feuilles d'ACANTHE" - copyright www.michelhugues.com 2021 Fiche NATURE : FLORE : découvrir le “les feuilles d’ACANTHE” – copyright www.michelhugues.com 2021 [/caption]

Une plante à forts symboles, également une plante médicinale

Fiche NATURE : FLORE : découvrir le "les feuilles d'ACANTHE" - www.michelhugues.com

Fiche NATURE : FLORE : découvrir le “les feuilles d’ACANTHE” – www.michelhugues.com

Les racines, les feuilles et les fleurs de l’acanthe sont employées en médecine. Elles sont essentiellement mucilagineuses. Les racines sont en outre riches en tannin ; on les récolte à l’automne ou au printemps ; on les lave, on les coupe en tronçons et on les fait sécher. Elles sont administrées, en décoction, contre l’hémoptysie et la ménorrhagie.

On utilisera les feuilles vertes telles qu’elles sur la peu pour résorber toutes les maladies de l’épiderme et des irritations.

De la famille des Acanthaceae, l’espèce originale est également appelée « branc-ursine » en raison de sa ressemblance avec une patte d’ours.

 

 

 

 

 

 

 

En Architecture la décoration des chapiteaux corinthiens a toujours un effet des plus gracieux dont on attribue l’origine historique à la fin du 5ème siècle avant notre ère, selon la tradition établie par Polykleitos à l’architecte Callimaque « Callimachus sculpteur grec ancien célèbre et célébré dès la haute période classique de Sculpture grecque.

Le style mobilier Louis XIV fera largement appel à la symbolique des feuilles d’Acanthe pour les décors muraux et ornements de meubles en marqueterie

SYMBOLIQUE = L’acanthe figure aussi comme le symbole du contrôle de soi et du dépassement des épreuves de la vie, notamment en raison de ses épines et de la croissance importante de ses feuilles.

Michel HUGUES

Michel HUGUES Photography - official site - www.michelhugues.com

 

 

 

 

SUR LE MEME THEME

Découvrir la Galerie photo FLORE SAUVAGE & MACROPHOTO ,

en cliquant ici

 

 

ci-dessous :  Une poche à graines d’une gerbe de fleurs d’Acanthe – www.michelhugues.com

Fiche NATURE : FLORE : découvrir le "les feuilles d'ACANTHE" - copyright photo MH - www.michelhugues.com

Fiche NATURE : FLORE : découvrir “les feuilles d’ACANTHE”Copyright photo MH – www.michelhugues.com

 


Matériels Utilisés

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

Le Canon Eos 5DS R Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com Un boitier particulièrement méconnu en France.

 

Depuis 2018 j’utilise en priorité un boitier reflex EOS CANON 5DS R ( 50,6 millions de pixels) pour une qualité d’image optimale dans un reflex numérique. Changeant ainsi et passant d’un Eos 1D MK II après seulement quelques semaines d’usage, à ce 5DS R, sans filtre passe bas.

Pourtant commercialisé en France depuis juin 2015, Le Canon Eos 5DS R est réellement un boitier exceptionnel, totalement passé sous silence par la presse photo parisienne, lors de son lancement. Les images sont traitées plus que rapidement et l’appareil photo reste toujours très réactif, malgré le volume des données saisies par son capteur de 50,6 millions de pixels, grâce aux 2 processeurs DIGIC 6.

Et ce, depuis 2015 en France, bien avant les premiers hybrides à 45 millions de Pxl.

Préférer le 5 DS R

 

C’est ce qui m’a fait préférer le 5DS R en délaissant ainsi un Eos 1Dx trop limité à seulement 21 millions de pixels par ailleurs. Avec le Canon Eos 5DS R vous pouvez capturer toute l’action, avec une résolution de 50,6 millions de pixels à 5 images/s. La connectivité USB 3.0 garantit des prises de vue rapides et permet un contrôle à distance. La technologie de mise au point autofocus iTR (suivi et reconnaissance intelligents) de l’EOS détecte et suit les sujets à l’intérieur du cadre grâce aux informations sur les couleurs et visages. La réactivité de l’AF peut être personnalisée à l’aide d’un outil simple qui ajuste le suivi en fonction de l’environnement de prise de vue et du sujet, de sorte que les autres objets passant brièvement devant ce dernier n’affectent pas la mise au point.

 

Pour certains reportages je privilégie encore le Canon EOS 7D MKII toujours au sommet notamment en photo animalière et les reportages sportifs malgré la nouvelle concurrence du dernier reflex Canon le Eos 90 D .

J’ai eu en avant-première le R5, je préfère ne pas m’exprimer ! Quant au R3 il y a réellement de l’espoir ! Mais bon ! l’indispensable fiabilité nécessaire pour un pro, n’a aucun recul pour l’instant !!!

 

Canon R 5

Michel HUGUES - www.michelhugues.com

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé