Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

Découvrir les “Pierres Dorées” en Beaujolais ! Une “galerie photo” PAYSAGES entre Bourgogne, Loire, Monts d’Or et Monts du Lyonnais

 

“Une véritable TOSCANE Lyonnaise

 

 

 

Voir les Pierres Dorées : Rencontre avec une petite région encore authentique et méconnue !

 

 

Nous partons pour une « micro-région » de France, les pierres dorées,  que le tourisme de masse et les « invasions barbares de touristes de la capitale » avaient jusque-là plutôt épargnée. Cette région est restée totalement protégée jusqu’à l’ouverture partielle en 2015, (et inaugurée par un François Hollande normal), de l’autoroute A89 : LYON-CLERMONT-BORDEAUX : cette région, infiniment petite mais infiniment subjuguante : « Les Pierres Dorées, en Beaujolais », autrement appelée par les professionnels du tourisme : « la petite Toscane Lyonnaise ».

Une quarantaine de petits villages sont regroupés dans cette unité de style d’habitation sous l’appellation : « pierres dorées » en raison des matériaux communément employés dans ce minuscule secteur géographique aussi attirant que spectaculaire ; Coté Minéral, La pierre dorée, également appelée pierres de Couzon est composée des calcaires jaunes ou brunis uniquement exploitée pour la construction dans une zone au nord-ouest de Lyon (France) appelée « Pays des Pierres Dorées », mais aussi dans les Monts d’Or du Beaujolais.

 

Cette région est spectaculaire pour ses paysages vallonnés, ses coteaux faits de vignobles et sa nature encore originale

 

Cette région est spectaculaire pour ses paysages vallonnés, ses coteaux faits de vignobles, ses forets et prairies toujours peuplées de vies sauvages, pour sa végétation entre méditerranée et haute montagne mais également par ses extraordinaires contrastes lumineux grâce à une lumière en variation constante quel que soit la saison et en fonction de la position du soleil.

Depuis 2016, j’ai appris à découvrir cette région des Pierres Dorées quelque soit la saison ainsi que pour la variété multiple de ses paysages, qu’il s’agisse au Nord du terroir des “Grands Crus de Beaujolais” : Juliénas, Saint-Amour, Chénas, Moulin à Vent, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Régnié, Côte de Brouilly, Brouilly, sis au dessus des 2 terroirs natifs originaux des Beaujolais-Villages et des Beaujolais et plus bas les coteaux entre Tarare et Villefranche sur Saône qui font face aux Monts de Tarare et plus loin aux monts du lyonnais.

Cette région des pierres dorées en Beaujolais m’a autant ému lors de mon départ en pré-retraite que les Monts du Vaucluse et la région du Mont-Ventoux m’avaient totalement bouleversé dans la jeunesse de mon début de carrière, alors qu’à l’époque je ne cessais pour des raisons professionnelles de parcourir sans cesse toute l’Europe, mais le cœur du Vaucluse m’avait séduit (…LIRE LA SUITE, SOUS LES PHOTOS plus bas ….)

Michel HUGUES

 Lire la suite du texte, ci-dessous,

et découvrir toutes les informations  y compris touristiques nécessaires,

plus bas, sous les Galeries d’Images (170 photos)

 

 

Michel HUGUES Photography - official site - www.michelhugues.com

 

Ces merveilleux petits villages des Pierres DORЀES

entre Bourgogne, Monts d’Or, Loire et Monts du Lyonnais

 

 

 

Michel HUGUES Photography - official site - www.michelhugues.com

 

MOTS CLEFS : Pierres Dorées, Beaujolais, Grands Crus de Beaujolais, OINGT, BOIS d’OINGT, val d’oingt, Villages des pierres dorées, Vallée de la Turdine, Bully, Morgon, Chiroubles, Moulin à Vent, Bourgogne, terre beaujolaise, Saint-Amour, Juliénas, Brouilly, Rhône, Tarare, carrière du Glay, monts du lyonnais, Monts de Tarare, Monts d’Or, Sires de Beaujeu, poulets de Bresse, viande, Beaujolais Villages, Pierre Dorée, Pierre de Couzon, Michel HUGUES

 

 

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

 170 photos en 03 pages de galeries

une “galerie photo” PAYSAGES  “des Pierres Dorées

 ——–

 

 

 

Changez de galerie en cliquant sur les Grands Chiffres ci-dessous,

 la galerie photo choisie s’affiche en vert

 

 

Les Pierres Dorées : Rencontre avec une petite région encore authentique et méconnue !

(suite ..)

 

 

une terre d’émotions préservées

 

Ce territoire désenclavé depuis 2015 par l’inauguration de l’autoroute LYON-ROANNE-CLERMONT-BORDEAUX, c’est une grande partie du beaujolais.

On y arrive venant de Lyon désormais en 40 minutes maximum après avoir pris la direction de Roanne et de Clermont-Ferrand alors qu’auparavant un trajet d’une heure trente était nécessaire. Cette terre beaujolaise si magnifique fut par le passé une terre agricole, faite de viticulture et d’élevages volaillers et bovins.

L’industrie y a été particulièrement vitale jusqu’aux années 80 et la folie socialiste des désindustrialisations et délocalisations, notamment dans l’ouest de cette région, vers la cité industrielle de Tarare, connue pour ses filatures, son travail des velours, mousselines (fête des mousselines tous les 5 ans), des industries teinturières et de plasturgie au sein de la firme Blanchiment et apprêts de Tarare (BAT). Dans les années 1980, “la BAT” rachetée par le groupe Gerflor de Villeurbanne innovera dans le Taraflex, spécialisé pour les sols sportifs de haute performance pour le tennis, badminton, volley-ball, basket-ball, handball, Jeux olympiques, championnats du monde, tournois ATP et WTA.

 

 

 Depuis 2018, le Beaujolais fait partie de la grande famille des “Géoparcs mondiaux UNESCO” !

 

Le Pays des Pierres dorées constitue une unité territoriale remarquable au Sud du Beaujolais. Contrairement aux terrains cristallins d’origine magmatique ou métamorphique qui l’entourent, ce territoire est une mosaïque de dépôts sédimentaires mis en place à l’ère secondaire sur le rivage de la grande mer jurassique. Ce territoire si particulier tire son nom lumineux d’un patrimoine bâti qui utilise un calcaire grossier, teinté en ocre par les oxydes de fer et particulièrement riche en débris coquilliers dont les facettes réfléchissent la lumière. (Ndlr : d’où une source de lumière si particulière pour les photographes).

Le territoire des pierres dorées illustre parfaitement le lien fondamental qui unit la géologie au travail des hommes et à cet habitat rural depuis des siècles. Ainsi, les maisons des pays de pierres dorées devaient bien naître du sol, dès lors que les grès du Trias, exploités dans des « morguières » creusées de mains d’homme, leur fournissaient ce sable qui, mêlé à la chaux, formait le meilleur des mortiers, tandis qu’argiles ou marnes du « Pliensbachien » produisaient à l’envie poteries, briques, carreaux et tuiles canal et que cette belle pierre dorée, formée lors de l’étage Aalénien, était simultanément extraite et façonnée par nos tailleurs de pierre locaux. (Sources = Pierre GUERRIER, Nelly et Jean STANKO).

Se balader en région des pierres dorées, c’est un peu comme si vous chez vous, tous les 4 ou 5 kms, vous deviez sans cesse traverser un village tel que les baux de Provence puis immédiatement après, celui du Castellet (Var) et ceci pour une quarantaine de cités voisinesMagique !

Pour mémoire personnelle, je retiendrais plus particulièrement le village d’OINGT et ceux du Bois d’Oingt, Saint-Laurent-d’Oingt devenus Val d’Oingt” également ceux, de Pouilly-le-Monial, de Bagnols, des villes et châteaux de Chatillon et Chasey d’Azergues et de Bully.

 

Une histoire si riche pourtant “partie en vagabondages et incertitudes” depuis la révolution

 

Depuis les Celtes, en passant par la civilisation Gallo-romaine, les invasions Barbares, les Francs, pour finir par la dynastie des Capétiens régnant sur le royaume de France de 987 à 1328, les petits villages du secteur des pierres dorées ont été placés sous l’autorité successive des Sires de Beaujeu, des Ducs de Bourgogne mais aussi des Rois du royaume de France des Valois, puis des Bourbons, toujours avec les sires de Beaujeu figurant parmi les principaux barons du Mâconnais, du Lyonnais et des pays de l’Ain. Ils détenaient la rive gauche de la Saône depuis Montmerle jusqu’à Jassans.

Historiquement , on a toujours connu deux territoires ennemis, entre Beaujolais et Lyonnais. S’il ne reste que très peu de traces  féodales édifiées notamment par les premiers seigneurs d’Oingt, c’est bien au Moyen Âge que s’est forgée l’identité actuelle des pierres dorées.

Durant la révolution comme souvent ailleurs, les archives des villes furent détruites, brulées, pillées, comme les très nombreuses églises de la région et autres châteaux qui servirent à nouveau de “carrières” de « matériaux déjà taillés » pour les révolutionnaires.

2eme Guerre Mondiale , les réseaux de résistants du lyonnais ont été particulièrement impliqués dans le passage en zone libre des gens qui fuyaient le “national-socialisme” (Nazi) vers la Suisse et le sud de l’Europe (copyright musée national de la résistance)

 

Durant la 2éme guerre mondiale, cette région abritera plusieurs maquis de résistants, d’autant que du 25 juin 1940 jusqu’au 11 novembre 1942, cette région était partiellement concernée par la triste « ligne de démarcation » mise en place au Nord de Vichy par les envahisseurs nationaux socialistes : (Nazi) du 3é Reich avec la collaboration du gouvernement de Pétain, les résistants étaient très actifs pour faire passer en zone libre, notamment jusqu’à Lyon ou vers la Suisse, de nombreuses personnes et familles fuyant l’horrible dictature « national socialiste : Nazi ».

Ainsi belles demeures, manoirs, maisons seigneuriales font pléthore dans ce secteur du Beaujolais aujourd’hui restant encore des demeures privées, propriétés pour un grand nombre de descendants de riches industriels lyonnais, et même de quelques acteurs de cinémas ou artistes de télévision, avant que la mode parisianiste ne les fasse désormais “émigrer” vers l’actuelle région très « bobo-parigo-tendance » du Périgord.

Découvrir les principaux châteaux du département du Rhône : https://www.mes-ballades.com/69/chateaux-et-manoirs-dans-le-rhone-69-en-region-auvergne-rhone-alpes-en-france.htm

 

Quand le marketing et la triste mode du “Beaujolais Nouveau”, annihile la connaissance

de l’excellence des Grands Crus de Beaujolais

 

 

sachez apprécier avec modération

 

La mode du « beaujolais nouveau » phénomène d’abord ultra-parisien s’est généralisée à une grande partie du monde occidental mondialiste, surtout et avant tout, à un monde consumériste.

Depuis plus de 20 ans étant particulièrement sensible aux vins de Bourgogne et à leurs cousins du Beaujolais, je me suis rendu compte que plus personne en France ne connaissait désormais réellement les « grands crus classés de beaujolais », le gens confondant allégrement « le très sinistre beaujolpif » (Ndlr : parfumé artificiellement bien souvent) à la violette ou à la banane avec ces merveilles que sont les « Morgon, Moulin à Vent, Chiroubles… » davec la sinistre “piquette d’une soirée”, prétendue festive mais plutôt ne masquant que prétextes à des beuveries “sociales”.

Et maintenant bon courage, si vous voulez expliquer aux consommateurs actuels, la différence des terroirs et de cépages, entre « Beaujolais villages » et « Beaujolais », je vous souhaite bien du plaisir !

Tout cela à cause de cette déviance commerciale du « beaujolais nouveau » !

Pour ma part, je préfère, chaque 3éme jeudi de Novembre, célébrer “le côte du Rhône Primeur, vin jeune mais déjà vinifié et déjà charpenté, un vrai “vin jeune” quoi !

Redécouvrez les grands Crus de Beaujolais, s’il vous plait ! (SACHEZ APPRECIER AVEC MODERATION)

 

 

PACOURS CHOISIS ENTRE NATURE, AUTHENTICITE

et amour du “vrai” et des “saveurs” d’origine 

 

 

Ainsi quand on circule en direction de Tarare, de Roanne et de Clermont Ferrand , on a la chance d’apercevoir sur sa droite les villages des pierres dorées et sur sa gauche au loin les monts du lyonnais puis les monts de Tarare.

Autant de possibilités d’escapades touristiques que de ressources naturelles d’exception. Ici tout est en général « 100 % Naturel » donc, bien mieux que « Bio », ceci n’est pas encore bien compréhensible pour les consuméristes ultra-urbains.

Les volailles (poulets, poules, chapons, dindes, cailles…) sont naturellement élevées dehors, en plein champ et uniquement aux grains, produits localement. Très nombreux sont les agriculteurs qui se sont convertis au commerce de proximité, assurant eux-mêmes élevage, abattage, et préparation individuelle. Il en est de même pour les élevages bovins, qui assurent dans une parfaite organisation avec les organismes de santé et vétérinaires aussi bien pour la découpe, la conservation et la distribution.

C’est un plaisir que de pouvoir retrouver le goût sain et la vérité de la

le saucisson à cuire lyonnais est sur toutes les tables avec grenouilles et escargots pour les amateurs

 saveur originelle d’une volaille ou d’une viande bovine qu’en cette région des pierres dorées , qui sait mélanger avec bonheur traditions culinaires lyonnaises et bourguignonnes

A noter que cette microrégion de France qui pour l’instant propose chez tous ses artisans de la grande qualité et du goût à des prix incroyablement bas en matière de rapport qualité prix, pour ceux des autres français des grandes métropoles urbaines, soumis depuis plusieurs décennies à la grande distribution, aux viandes, souvent de moindre qualité, aux saveurs parfois quelconques mais aux prix de plus en plus exorbitants, comparativement.

 

 

 

Ravissement pour les yeux du photographe, plénitude pour les papilles des gourmets, exception pour la qualité et l’état de conservation et de préservation de sa nature du lieu et bonheur pour la quiétude de vie en ce lieu encore d’exception que sont les « Pierres Dorées en Beaujolais ».

Et infinie reconnaissance à la personne qui a fait ouvrir “mes” yeux photographiques sur ces « pierres dorées » du paradis.

Il vous reste à en faire de même avec toutes les informations ainsi réunies dans cette page; allez-y !

Michel HUGUES

 

Michel HUGUES – ex journaliste économique mais toujours photographe

 

 

 

 

 

 

 

La Liste Officielle des Villes réunies sous l’appellation “Pierres Dorées”

 

les noms de villes en gras sont des villes illustrées par des photos ci-dessus

Alix, Ambérieux d’Azergues, Anse, l’Arbresle, Bagnols, Belmont d’Azergues, le Bois d’Oingt, le Breuil, Bully, Chamelet, Charnay, Chasselay, Châtillon d’Azergues, Chazay d’Azergues, Chessy les Mines, Civrieux d’Azergues, Cogny, Denicé, Frontenas, Jarnioux, Lacenas, Lachassagne, Légny, les Chères, Létra, Liergues, Lissieu, Lozanne, Lucenay, Marcilly d’Azergues, Marcy, Moiré, Montmelas Saint Sorlin, Morancé, Oingt, Pommiers, Pouilly le Monial, Quincieux, Rivolet, Saint Cyr le Chatoux, Saint-Germain-Nuelles, Saint Jean des Vignes, Saint Laurent d’Oingt, Saint Vérand, Sainte Paule, Sarcey, Ternand, Theizé, Val d’Oingt, Villefranche, Ville sur Jarnioux.

Source : office de tourisme du Beaujolais

 

 

 

Ces merveilleux petits villages des Pierres Dorées

entre Bourgogne, Loire, Monts d’Or et Monts du Lyonnais

 

 

 

 


 

0H2A7818_PIERRES_DOREESles carrières de Glay, site naturel géologique d’exception, ces carrières offrent aussi un large panorama sur la vallée de l’Azergues, les monts de Tarare et les monts du Beaujolais – copyright Michel Hugues – www.michelhugues.com

 

Jadis dans chaque village, une carrière de pierres permettait de répondre aux besoins de construction locale. Avant 1914, certaines étaient si actives qu’elles fournissaient non seulement le Beaujolais, mais aussi le Lyonnais et jusqu’à la Suisse. Aujourd’hui, presque toutes les carrières sont abandonnées sauf à Jarnioux, Ville-sur-Jarnioux et Marcy. Celle de Saint-Jean-des-Vignes a donné naissance au site des Pierres Folles, espace de découverte géologique et œnologique ouvert toute l’année au public.


 

 

Les “Pierres Dorées” sont 

au bas de la Bourgogne,

à proximité des premiers

“GRANDS CRUS CLASSES” de BEAUJOLAIS :

 

 

 

De quoi être totalement désorienté ... !! Sachez apprécier avec modération

 

 

 

Une véritable gastronomie de Terroir encore originale

 

Les volailles de grain et de plein champ notamment (nous ne sommes pas loin de la Bresse voisine), mais également les fameuses cuisses de grenouilles et incontournables escargots façon bourgogne, sans oublier les viandes de bœuf et de veau incomparables font partie des traditions culinaires locales que vous accompagnerez avec des vins des crus locaux. Manger et Boire avec modération.

 


 

 


 

Depuis 2018, le Beaujolais fait partie de la grande famille des “Géoparcs mondiaux UNESCO” !

Situé en bordure du Massif central, au nord-ouest de Lyon et en regard immédiat des Alpes, les paysages du Beaujolais ont hérité d’une biodiversité végétale singulière liée à l’une des géologies les plus complexes de France et d’Europe !

Situé en bordure du Massif Central, au nord-ouest de Lyon, et en regard immédiat des Alpes, le Pays Beaujolais a hérité d’une géologie riche et complexe. La diversité de son sous-sol et de ses paysages est née de la convergence de nombreux phénomènes et structures géologiques qui laissent une empreinte marquée dans le cadre de vie des hommes de ce territoire.

site officiel : https://www.geopark-beaujolais.com/


 

 

 

INFORMATIONS TOURITIQUES :

 

 


Office de tourisme du Beaujolais et des Pierres Dorées

Villefranche : ouvert toute l’année

De Décembre à Mars :
du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
D’Avril à Novembre :
du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h.
Fermé dimanches et jours fériés 04 74 07 27 40

Siège social : 96 Rue de la Sous Préfecture – 69400 Villefranche-Sur-Saône

Site Officiel : https://www.destination-beaujolais.com/les-villages-des-pierres-dorees.html

site Officiel Tourisme en Beaujolais : https://www.destination-beaujolais.com/


Vins du  BEAUJOLAIS – intersyndicale 

 

Inter Beaujolais 210 Boulevard Victor Vermorel
69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE
FRANCE
Tél : +33 (0)4 74 02 22 10
Ouvert de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Site Officiel : https://www.beaujolais.com/


Monts du Lyonnais

Office du Tourisme
Place de l’église
69850 Saint-Martin-en-Haut 
04 78 48 64 32

Site Officiel : https://www.montsdulyonnaistourisme.fr/


Vignerons des Pierres Dorées

Chais de Saint Vérand – Le Bady
69620 SAINT VERAND
04 74 71 62 81

Site Officiel : https://www.vignerons-pierres-dorees.fr/


 

 

 

Matériels Utilisés

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

Le Canon Eos 5DS R Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com Un boitier particulièrement méconnu en France.

 

Depuis 2018 j’utilise en priorité un boitier reflex EOS CANON 5DS R ( 50,6 millions de pixels) pour une qualité d’image optimale dans un reflex numérique. Changeant ainsi et passant d’un Eos 1D MK II après seulement quelques semaines d’usage, à ce 5DS R, sans filtre passe bas. Pourtant commercialisé en France depuis juin 2015, Le Canon Eos 5DS R est réellement un boitier exceptionnel, totalement passé sous silence par la presse photo parisienne, lors de son lancement. Les images sont traitées plus que rapidement et l’appareil photo reste toujours très réactif, malgré le volume des données saisies par son capteur de 50,6 millions de pixels, grâce aux 2 processeurs DIGIC 6. Et ce, depuis 2015 en France, bien avant les premiers hybrides à 45 millions de Pxl.

C’est ce qui m’a fait préférer le 5DS R en délaissant ainsi un Eos 1Dx trop limité à seulement 21 millions de pixels par ailleurs. Avec le Canon Eos 5DS R vous pouvez capturer toute l’action, avec une résolution de 50,6 millions de pixels à 5 images/s. La connectivité USB 3.0 garantit des prises de vue rapides et permet un contrôle à distance. La technologie de mise au point autofocus iTR (suivi et reconnaissance intelligents) de l’EOS détecte et suit les sujets à l’intérieur du cadre grâce aux informations sur les couleurs et visages. La réactivité de l’AF peut être personnalisée à l’aide d’un outil simple qui ajuste le suivi en fonction de l’environnement de prise de vue et du sujet, de sorte que les autres objets passant brièvement devant ce dernier n’affectent pas la mise au point.

 

Pour certains reportages je privilégie encore le Canon EOS 7D MKII toujours au sommet notamment en photo animalière et les reportages sportifs malgré la nouvelle concurrence du dernier reflex Canon le Eos 90 D .

J’ai eu en avant-première le R5, je préfère ne pas m’exprimer ! Quant au R3 il y a réellement de l’espoir ! Mais bon ! l’indispensable fiabilité nécessaire pour un pro, n’a aucun recul pour l’instant !!!

 

 

Canon R 5

Michel HUGUES - www.michelhugues.com

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
https://www.instagram.com/michelhugues74/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé