Select Page
Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
Visit Us
Follow Me
https://www.instagram.com/michel_hugues_photography/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.michelhugues.com/p797/

Michel HUGUES : Galerie Photo : “Oiseaux et Rapaces” biodiversité en danger

by | Sep 30, 2021

Michel HUGUES Photography

« La Photographie au secours de la lutte contre les effets destructeurs du changement climatique »

 

Galerie "OISEAUX" - www.michelhugues.com"

Il n’est pas question ici, de se prendre pour un vrai photographe animalier

il est uniquement question de protection des espèces en voie de disparition 

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

par Michel HUGUES

 

 

…mais toujours dans la réalisation de la future “encyclopédie participative de la faune et de la biodiversité de la méditerranée nord occidentale”, il s’agit de collecter, pour les générations futures, le plus d’images possible avant qu’il ne soit trop tard.

Aucune des photos ci-dessous n’a été prise dans des parcs animaliers ou ornithologiques et/ou réserves animalières où les animaux sont captifs, quoiqu’on en dise, surtout certains des “propriétaires” qui n’hésitent pas à se livrer à un “écolo-business” dans le cadre actuel du tourisme international de masse ! Toutes les photos ont été prises dans le milieu naturel sauvage.

Après 30 ans d’observations, en 2021, le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) ont dressé un bilan bien plus inquiétant qu’en 2018. La population des oiseaux des villes et des champs en France a décliné de 30 % en 30 ans. Parmi 123 espèces, 43 régressent mais 32 sont en expansion, ce qui n’est pas forcément une bonne ….

Lire la suite du texte, au dessous de la galerie Photo, ci-après :

 

pour les éditeurs

pour les éditeurs

EDITEURS : plus de 1500 images disponibles sur le même thème  

 

Les photos ci dessous sont protégées par copyright toute reproduction, téléchargement, copie, publication sans accord de licence fera l’objet de poursuites

 

 

La Galerie : 172 photos en 7 pages de galeries

cliquez sur les photos

 

LEGENDES : (Date PdV = Date de prise de vue) – (B02A0458 = numéro d’identification de la photo) – (8688×5792 = format original de la photo) – (ISO = sensibilité du capteur lors de la prise de vue) – (600 mm = distance focale de l’objectif lors du déclenchement) – (f/8 = valeur du diaphragme de l’objectif pour cette photo) – 1/250 sec. = vitesse d’obturation) – NOTA toutes les photos ci-dessous sont des reproductions considérablement réduites en qualité et en dimensions par rapport aux photos originales. Selon les performances de votre navigateur chrome, Edge, Firefox, Opéra…. etc.. l’affichage des photos ci dessous variera. Pensez à nettoyer régulièrement votre mémoire cache (valable chaque jour, pour tous les sites internet du monde).

 NOTA : toute personne “qualifiée”  remarquant une éventuelle erreur d’identification d’espèce dans les photos ci-dessous, peut m’en avertir au moyen de la page contact. Merci d’avance !


Suite du haut de la page

Après 30 ans d’observations, en 2021, le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) ont dressé un bilan bien plus inquiétant qu’en 2018. La population des oiseaux des villes et des champs en France a décliné de 30 % en 30 ans. Parmi 123 espèces, 43 régressent mais 32 sont en expansion, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle (nuisibles aux autres espèces en particulier).

 

“la vraie nature n’a pas de poubelle”

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

Découvrir dans “la vraie nature”, un groupe d’oiseaux dans leur vie naturelle, une vraie scène de la vie sauvage, n’a pas son pareil. Rien à voir avec les images prises d’un oiseau semi-captif dans un espace pseudo naturel payant, mais cela mérite en contre partie, quelques efforts physiques, de l’endurance et bien souvent des retours bredouilles. Copyright Michel HUGUES – Michel HUGUES PHOTOGRAPHY – www.michelhugues.com

PHOTOGRAPHES AMATEURS : Si, “la vraie nature n’a pas de poubelle”, la nature n’a pas besoin de vous faire payer un “ticket d’entrée” pour venir l’observer, la photographier, par contre, cela demande certains efforts physiques et des “horaires non touristiques” , de très longues attentes et de nombreux retours bredouilles pour faire de “vraies” photos “naturelles”.

Le “surtourisme écolo”, très à la mode actuellement, n’a pas que du bon. Par contre, la faune ornithologique méditerranéenne nord occidentale encore sauvage, elle, affiche heureusement encore un très bel état, mais reste toujours fragilisée et menacée.

Alors quand vous payez un “billet d’entrée” pour faire une photo trop facile, pensez au gavage des oiseaux, aux tendons musculaires d’ailes coupés dès la naissance, parfois dans certains lieux dont vous ne soupçonnez même pas les pratiques, alors, posez-vous les bonnes questions : “pourquoi ces animaux ne s’échappent plus de ces lieux particuliers”, alors que juste à côté à quelques mètres à peine, d’autres individus, totalement sauvages, eux, sont des plus effarouchés sans aucune possibilité de les approcher  ???.

SVP : Ne pas être dans l’amalgame, hélas devenu si commun, de confondre : les parcs et réserves animalières privé.es et payant.es et les réserves naturelles locales, départementales, régionales et nationales ouvertes au public et gratuit.es. Bien comprendre !

 

la pratique de la photographie exige de chacun d'avoir un comportement particulièrement responsable envers le respect et la protection des espèces naturelles MH - www.michelhugues.com -

la pratique de la photographie exige de chacun d’avoir un comportement particulièrement responsable envers le respect et la protection des espaces et des espèces naturelles MH – www.michelhugues.com – 

 

Mes Conseils : Avec les oiseaux, au printemps notamment en pleine nature, faites particulièrement attention où vous mettez les pieds ! De nombreuses zones sont alors des nichoirs en cette époque et les oiseaux, souvent par couples, paraissent moins farouches, il n’en est rien. C’est là qu’il faudra vous éloigner, au contraire savoir rester à très longue distance et laisser tran

quille ces oiseaux qui risquent sinon d’abandonner leurs nidifications. Aucune photo ne mérite un tel désastre. Il convient alors d’utiliser des objectifs à très longues focales : 600 ou 800 mm, même avec doubleur.

 

pour les éditeurs

pour les éditeurs

EDITEURS : plus de 1500 images disponibles sur le même thème  

 

 

 

Michel HUGUES “past” journaliste économique, également éditeur et photographe..

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

 

 

 

 

 

Les Matériels Utilisés :

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

CANON 5D SR + CANON 7D MK II

 

 

Depuis 2018 j’utilise en priorité un boitier reflex EOS CANON 5D SR pour une qualité d’image optimale dans un reflex numérique. Changeant et passant d’un eos 1D MK II après seulement quelques semaines d’usage, à ce 5D SR, sans filtre passe bas.

Ce Reflex numérique est conçu pour offrir une qualité d’image exceptionnelle, avec résolution EXCEPTIONNELLE de 50,6 millions de pixels de base et sans filtre passe bas pour optimiser la netteté du capteur.

L’annulation du filtre passe bas optimise la clarté et netteté avec un minimum de risque d’artefacts. L’EOS 5DS R est donc idéal pour les prises de vue en extérieur aussi bien qu’ en studio.

Un boitier particulièrement méconnu en France

 

Pourtant commercialisé en France depuis juin 2015, le CANON Eos 5DS R est réellement un boitier exceptionnel, totalement passé sous silence par la presse photo parisienne, lors de son lancement. Les images sont traitées plus que rapidement et l’appareil photo reste toujours très réactif, malgré le volume des données saisies par le capteur de 50,6 millions de pixels, grâce aux 2 processeurs DIGIC 6.

C’est ce qui m’a fait prendre le 5DSR en délaissant le 1Dx trop limité à 21 millions de pixels par ailleurs.

Vous pouvez capturer toute l’action, avec une résolution de 50,6 millions de pixels à 5 im./s. La connectivité USB 3.0 garantit des prises de vue rapides et permet un contrôle à distance.

La technologie de mise au point autofocus iTR (suivi et reconnaissance intelligents) de l’EOS détecte et suit les sujets à l’intérieur du cadre grâce aux informations sur les couleurs et visages. La réactivité de l’AF peut être personnalisée à l’aide d’un outil simple qui ajuste le suivi en fonction de l’environnement de prise de vue et du sujet, de sorte que les autres objets passant brièvement devant ce dernier n’affectent pas la mise au point.

Vous avez dit “hybrides” ???

Pour les reportages je privilégie encore le 7D MKII qui n’a toujours pas de rival notamment en photo animalière.

Il y a un an déjà, J’avais eu l’occasion de tester en avant-première le R5 … je préfère ne pas m’exprimer !

Quant au récent R3 .. il y a de l’espoir ? Mais bon, l’indispensable fiabilité nécessaire pour un pro, n’a encore aucun recul d’évaluation !!!

Michel HUGUES

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

Une BIOGRAPHE en 7 EPOQUES : mieux connaitre l’auteur

 

 

Découvrir toutes les autres Galeries Photo et Portfolios ? C’est par ici :

 

NEWSLETTER : être informé.e des futures publications

Partager, Suivre, Contacter :
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://www.facebook.com/michel.hugues.79/
https://twitter.com/michelhugues13
Visit Us
Follow Me
https://www.instagram.com/michel_hugues_photography/
https://www.youtube.com/channel/UCKe_9-gc3LEXBHFTSW2ZnOw/
https://www.michelhugues.com/p797/
c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre
error: contenu protégé