FICHE NATURE  : ” Mieux Connaitre le Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque térébinthe”

FICHE NATURE : ” Mieux Connaitre le Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque térébinthe”


NATURE STORY : FLORE

« Mieux Connaitre le Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque »

Michel HUGUES Photographies – www.michelhugues.com

 

Pétélin ou térébinthe, ou encore pistachier lentisque, térébinthe, ou Albotin, Festuc , ou enfin arbre à Mastic, (du latin Pistacia Lentiscus)

PETELIN :  Un véritable arbuste provençal, souvent chanté dans la littérature notamment par Giono, Mauron et Pagnol. Son vrai nom en langue française est le “Pétélin”.

Par son bois très dur et son faible besoin en eau, ce petit arbre s’est acclimaté avec grande facilité aux forêts et garrigues provençales. Ce « Lentisque » est donc commun dans les lieux très arides, les terres particulièrement stériles et plus encore plus, dans les failles terreuses des zones très rocheuses.

On le remarque immédiatement par ses petites sortes de « graines » rouges, rassemblées en forme de grappes dont la couleur varie du vert, blanc, rouge jusqu’ au noir

Le pistachier térébinthe fournit la térébenthine de Chio, la plus rare des substances connues sous le nom de térébenthine dans le commerce, et qui coule par les incisions pratiquées au tronc de l’arbre. On fait au tronc et aux grosses branches du térébinthe des incisions d’où coule une résine appelée térébenthine.

Le Pétélin ou térébinthe, un arbuste si généreux pour l’humain, qui le connait pourtant si mal

C’est un arbuste à feuilles persistantes ou petit arbre au tronc unique ou divisé, capable de rejeter de la base. Il porte un houppier généralement équilibré et arrondi. Ses feuilles sont caduques, composées 7 à 11 de folioles ovales, un nombre impair qui induit la présence d’une foliole terminale (ce qui permet de le différencier du pistachier lentisque). Le limbe est glabre, un peu coriace.

ciments odontalgiques

La résine ou mastic est utilisée pour la fabrication de ciments odontalgiques pour les prothésistes et chirurgiens dentaires, alors que les infusions des feuilles sont utilisées à des fins diurétiques astringentes et emménagogues (régulation des cycles menstruels). La science a récemment découvert de multiples et fortes fonctions antimicrobiennes du Pétélin et son usage en « huile essentielle » a désormais d’excellents résultats et connait un grand succès commercial partout dans le monde (hélas beaucoup moins en France).

Au Maroc notamment et dans tout le Maghreb, la gomme de Pétélin ou lentisque est également utilisée pour aromatiser le thé, y compris les thés verts.

De nombreuses composantes guérissantes

D’autres études médicales récentes ont récemment prouvé que « le Pétélin ou Lentisque térébinthe » est une composante guérissante dans les nouveaux traitements des pathologies de la circulation veineuse et lymphatique principalement pour les varices et hémorroïdes ainsi que pour les congestions prostatiques.

Les feuilles prennent une jolie couleur automnale avant de chuter. La totalité de  l’arbre est résineuse.

Le térébinthe présente souvent des galles en forme de cornes dues surtout à des pucerons et dont on se servait à faire une teinture rouge, il y a encore peu.

©opyright Octobre 2022 – Michel HUGUES – journaliste & éditeur

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

Mes sources : Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), Dr. Yvan ARAMOV et ma propre culture familiale, agricole & forestière.

 

Le Pétélin ou Pistachier térébinthe

 

N. scientifique latin  :  Pistacia lentiscus terebinthus
Famille :             Anacardiacées
Origine :             pourtour méditerranéen
Floraison:           fin mars-avril
Fleurs :               rougeâtre
Type :                  arbuste méditerranéen
Végétation :       arbustive
Feuillage :          caduc
Hauteur :           2 à 8 mètres
Toxicité  :           fruits à peine comestibles

 

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

 

 

Avec Votre Commentaire, ce serait tellement mieux

 

 

Sur le même thème : FICHES NATURE

 

 

 

Matériels Utilisés

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Protection de la biodiversité : davantage de communes (5300) recevront la dotation de l’état de soutien pour la protection de la biodiversité

Protection de la biodiversité : davantage de communes (5300) recevront la dotation de l’état de soutien pour la protection de la biodiversité

 

 

Élargissement de la dotation de soutien aux communes pour la protection de la biodiversité : Caroline Cayeux, Bérangère Couillard et Dominique Faure annoncent la répartition de cette dotation sur 5300 communes.

 

En application de la loi de finances pour 2022, Caroline Cayeux, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, Bérangère Couillard, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, et Dominique Faure, secrétaire d’Etat chargée de la Ruralité, se réjouissent de faire bénéficier davantage de communes de la dotation de soutien pour la protection de la biodiversité et annoncent sa répartition.

 

 

Créée en 2019, la dotation budgétaire de soutien aux communes pour la protection de la biodiversité vise à soutenir financièrement les communes rurales dont une part importante du territoire est consacrée à la protection de la biodiversité. Jusqu’en 2021, elle était destinée aux communes situées en cœur de parc national, en parc naturel marin, et dans les zones Natura 2000.

 

La loi de finances pour 2022 comporte trois évolutions principales de la dotation de biodiversité :
•    Une hausse du montant total de la dotation de soutien, passant de 10 millions en 2021 à 24,3 millions d’euros en 2022.
•    Une nouvelle part au profit des communes se trouvant dans des parcs naturels régionaux, dotée de 5 millions d’euros.
•    Un élargissement du nombre de communes éligibles sur la partie Natura 2000, de 1 230 à 2 200, le montant passant quant à lui de 5,5 millions d’euros à 14,8 millions d’euros.

 

 

Cette réforme permet donc d’intégrer pleinement l’enjeu écologique dans le soutien financier aux collectivités locales, en élargissant et octroyant de plus amples moyens aux communes classées parc national, parc naturel marin, zone Natura 2000 ou dorénavant parc naturel régional
« Grâce à cette réforme, ce sont 5 300 communes qui bénéficient de moyens supplémentaires afin d’œuvrer à la préservation de notre biodiversité. Notre soutien aux collectivités, en étroite concertation avec les élus locaux, se veut constant : si Natura 2000 en 2019 en était un signe, la dotation de soutien aux communes pour la protection de la biodiversité traduit l’engagement permanent et renforcé du Gouvernement dans nos territoires », Caroline Cayeux, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales

 

« Cette dotation, dont le montant a été doublée entre 2021 et 2022, vient souligner le rôle central joué par les communes rurales dans la protection de la biodiversité et dans la transition écologique. Elle permet la reconnaissance du patrimoine naturel rural et de ses aménités comme des atouts environnementaux pour notre pays. La dotation biodiversité c’est une action concrète du Gouvernement, qui permet de soutenir l’ensemble des communes qui prennent soin et préservent nos campagnes. », Dominique Faure, secrétaire d’Etat chargée de la Ruralité
 

 

SOURCES : Communiqué de presse du ministère de l’intérieur

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Qu’est-ce que la Biodiversité ? Qui pour la préserver ?

Qu’est-ce que la Biodiversité ? Qui pour la préserver ?

Qu’est-ce que la Biodiversité ? Qui pour la préserver ?

 

La Biodiversité se détermine en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces et des gènes dans l’espace et dans le temps,

ainsi que les interactions au sein de ces niveaux d’organisation et entre eux.

 

 

 1992/2022 : Climat, Humanité & Gaz Carbonique :

que sont devenues ces 40 dernières années ?

 

 

En 1992, l’humanité émettait dans l’atmosphère 21 milliards de tonnes de gaz carbonique .

Nous en étions à près à 30 milliards de tonnes par an en 2012,en 2020 nous en sommes à 34 milliards de tonnes de CO2.

C’est à dire 2,4 milliards de tonnes de moins qu’en 2019.

Sources :  Association Lutte pour le Climat – WWF

 

 

Lorsque la science cherche à évaluer la biodiversité d’un lieu particulier,

les différents éléments des listes d’espèces, écosystèmes ou gènes sont pondérés en fonction de leur rareté.

 

Galerie "INSECTES & BATRACIENS - www.michelhugues.com"
Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com
Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com
Michel HUGUES Photography - official site - www.michelhugues.com
Galerie "INSECTES & BATRACIENS - www.michelhugues.com" - www.michelhugues.com

 

LA DEFENSE DE LA BIODIVERSITE PEUT SE DEFINIR DE LA FACON SUIVANTE :

 

 

les Pionniers

 

Mardi 19 Octobre 2021 – 11h00 – Protéger les espèces végétales et animales et Conserver l’intégrité écologique de leurs habitats naturels ou de remplacement (autres habitats façonnés par les humains en sylviculture et agriculture). Ou bien encore maintenir les écosystèmes actuels dans un bon état de conservation tout en prévenant ou en stoppant leurs atteintes de toutes sortes.

La biodiversité est l’ensemble des espèces vivantes qui peuplent la planète : plantes, animaux, champignons, micro-organismes, mais aussi leur diversité génétique et tous les écosystèmes dans lesquels ils vivent.

Gifford Pinchot

Gifford Pinchot

 

Avant de parler d’écologie et de biodiversité, on parlait « d’écologisme » en lien avec les « patrimoines » locaux, en premier au Royaume-Uni et en Amérique du Nord, avant de changer de vocables à la fin du 20éme siècle (apparition de la différenciation des mots : Environnement, Écologie, et Biodiversité) et le début des premières catastrophes naturelles et les différentes analyses scientifiques cherchant à les prévenir.

 

 

 

  Robert Michael Pyle

  Robert Michael Pyle

Plus tard, c’est L’écologue Robert Michael Pyle (né en 1947) qui lancera en 1978 l’« extinction de l’expérience de nature» définition scientifique et philosophique selon laquelle  : « les individus humains des sociétés occidentales ont progressivement perdu leurs liens à la nature et surtout la notion de son importance, avec effets insidieux et très graves sur la protection et les maintiens de la nature et de la biodiversité ».

 

Une COP ça sert à quoi ?

 

COP = (Conférence of Parties) = Maintenir le réchauffement climatique en dessous de +1,5°, limiter les rejets de gaz à effet de serre, parvenir à la neutralité carbone

 

Cop de Paris 2015

Cop de Paris 2015

 

196 nations dont tous les membres de la Communauté européenne ratifièrent la Convention-cadre issue du Sommet de la Terre de Rio 1992.

Cette convention  oblige les pays à se réunir chaque année afin de contrôler et de maintenir les efforts de chaque pays. Ces Meetings annuels sont appelés  « Conférences des Parties » (Conference of Parties), les fameuses “COP” !!! 

La première conférence, dite COP 1, se déroulera à Berlin en 1995. Chaque année se déroule régulièrement une nouvelle COP, jusqu’à la COP 21 de Paris en décembre 2015. En décembre 2015, la COP 21 de Paris sera la revanche de la COP 15 de Copenhague, et surtout le dernier espoir de parvenir à éviter le pire pour le climat et dans l’extrême urgence.

Un accord international sur le climat, juridiquement contraignant, est enfin atteint et acté en 2016, en tant qu’Accords de Paris avec pour but, d’atteindre le maintien du réchauffement climatique en dessous de 1,5°, de limiter les rejets de gaz à effet de serre en vue de parvenir à la neutralité carbone, et notamment d’accorder une aide de 100 milliards de dollars par an aux pays en voie de développement.

Il faudra attendre 2010 pour que soit décrétée la première année internationale de la biodiversité, conclue par la Conférence de Nagoya (Japon) sur la biodiversité, qui a reconnu l’échec de l’objectif international de stopper la régression de la biodiversité avant 2010, en proposant de nouveaux objectifs d’avantage connu sous l’appellation “protocole de Nagoya”.

En 2012, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), un groupe d’experts intergouvernemental sur le modèle du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ,  a été lancée par le programme des Nations Unies pour l’environnement pour conseiller les gouvernements sur cette thématique.

 

MEMOIRE DE L’ECOLOGIE 

 

De la création du “GIEC” en 1988 au sommet de Rio 1992

Sommet de la Terre - Rio de Janeiro 1992 - (c) ONU

Sommet de la Terre – Rio de Janeiro 1992 – (c) ONU

Le tout premier sommet international pour la préservation de la planète eut lieu en 1972 organisé par lONU (organisation des nations unies), avait pour but de : « définir les moyens de stimuler le développement durable au niveau mondial ».

Le tout premier sommet a eu lieu à Stockholm (Suède) en 1972, le deuxième à Nairobi (Kenya) en 1982, le troisième à Rio de Janeiro (Brésil) en 1992, le quatrième à Johannesbourg (Afrique du Sud) en 2002 et le cinquième et dernier sommet en date, appelé « Rio + 20 », a également eu lieu à Rio de Janeiro en 2012.

Tout va réellement commencer avec la signature de la Convention sur la diversité biologique (CDB) au cours du sommet de Rio en 1992 qui engage les pays signataires à protéger et restaurer la diversité du vivant.

 

 

le groupe d'experts du GIEC ou  de l' IPCC

le groupe d’experts du GIEC ou de l’ IPCC

 

Année après Année, la disparition, toujours croissante, des espèces animales et végétales Sauvages les plus menacées

 

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

En 2019, le nombre d’espèces menacées d’extinction définitive avait été évalué à un million d’espèces, notamment par les scientifiques du Muséum d’ Histoire naturelle de Paris, il serait nettement supérieur en 2020. Depuis toujours, (apparition de l’être humain il y a 100 000 ans), l’environnement subit “l’agression” des hommes :  notamment depuis la révolution industrielle !

Plusieurs scientifiques actuels annoncent que la planète entre désormais dans une nouvelle époque géologique : “l’Anthropocène”.

En 2021, on parle désormais de la « Sixième extinction » sur notre planète, une extinction de masse qui concerne tout autant les espèces végétales qu’animales qui serait l’extinction de l’Holocène des temps géologiques (Ndlr :  Holocène = Nom de l’ère géologique qui représente les 11 000 dernières années. Correspondant à la dernière partie de l’ère quaternaire période la plus récente dans l’échelle des temps géologiques).

 

 

Octobre 2021: fin de la COP “15 Biodiversité” : La dernière déclaration de Kunming (Chine) passe sous silence l’objectif de protéger un tiers des Mers et des Terres

 

La COP 15 biodiversité qui vient de s'achever à Kunming (chine) a totameùent passé sous silence la protection d'un tiers des mers du globe - copyright  Michel HUGUES - www.michelhugues.com

La COP 15 biodiversité  2021 de Kunming (chine) a totalement effacé l’objectif de la protection d’un tiers des mers du globe (certains disent comprendre pourquoi en mer de Chine ..) – copyright Michel HUGUES – www.michelhugues.com

 

 

Découvrir  les  Galeries Photo et Portfolios sur la BIODIVERSITE ? C’est par ici :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

COP26 Glasgow : Un accord de “Constat sur tous les désaccords sur l’Urgence Climatique” !

COP26 Glasgow : Un accord de “Constat sur tous les désaccords sur l’Urgence Climatique” !

COP26 Glasgow : Un accord de “Constat sur tous les désaccords sur l’Urgence Climatique” !

 

 Dimanche 14 novembre 2021 08h30 – Ainsi vont toutes les COP (conférences des parties) la COP 26 de Glasgow n’y a pas échappé, une déclaration finale a quand même été rédigée hier samedi soir avec quelques signatures de chefs d’état ou de leurs pouvoirs représentants, le président de la conférence en Ecosse Alok Sharma (Onu) a même conclu la réunion avec quelques sanglots d’émotion (…)

Les organisateurs (ONU) annoncent ainsi que : “La COP26 s’est achevée aujourd’hui à Glasgow avec près de 200 pays acceptant le Pacte climatique de Glasgow ainsi que “Le Paris Rulebook”, les lignes directrices sur la façon dont l’Accord de Paris est mis en œuvre, a également été achevé aujourd’hui après six ans de discussions.

par Michel HUGUES – “past” journaliste économique, photographe & éditeur

 

Alok Sharma (ONU) à la COP26 - (c) cop26 press

Alok Sharma (ONU) à la COP26 – (c) cop26 press

Dans sa lettre aux médias que tous les journalistes sensibilisés au climat ont reçu hier samedi soir, Alok Sharma a écrit les mots suivants : ( Début du communiqué officiel =

« Je suis très heureux de dire que nous avons maintenant en place le Pacte climatique de Glasgow, convenu entre toutes les Parties ici. Je suis vraiment content que cela ait été livré. C’est grâce au travail acharné de l’équipe britannique ; le travail acharné de toutes les Parties ; la grande coopération que nous avons constatée de la part de tous les négociateurs et de tous les ministres ; et dès le début du sommet, les dirigeants mondiaux sont sortis et ont exposé ce qu’ils voulaient obtenir de cet événement.

Je dirais cependant qu’il s’agit d’une victoire fragile. Nous avons gardé 1,5 vivant. C’était notre objectif primordial lorsque nous avons entrepris ce voyage il y a deux ans, en assumant le rôle de président désigné de la COP. Mais je dirais quand même que le pouls de 1,5 est faible.  C’est pourquoi, alors que nous sommes parvenus, je crois, à un accord historique. Ce sur quoi cela sera jugé, ce n’est pas seulement le fait que les pays se sont engagés, mais aussi s’ils respectent et tiennent leurs engagements.

Au cours de notre année de présidence, qui a commencé au début de ce sommet, nous veillerons à travailler en étroite collaboration pour garantir que les engagements qui ont été fixés soient tenus par les pays. Et nous travaillerons en partenariat avec tous. Collectivement, nous avons dépassé la ligne.

Je suis extrêmement reconnaissant à tous ceux qui ont aidé à cela.

Mais comme je l’ai dit, le travail acharné commence maintenant. Merci. » .. Fin du Communiqué officiel)

 

Ainsi va la vie, au “21éme Siècle Carboné” 

Les scientifiques, la plupart des ONG, et même des délégations officielles de pays en voie de développement restent cependant en général, sceptiques et dans le doute élargi. De leur côté, les jeunes militants et les jeunes en général, ne veulent plus que les états se “dédouanent” en payant des amendes même très lourdes pour être autorisés à poursuivre leurs pollutions, tout comme ils ne font plus confiance aux élus politiques pour payer les amendes à la place des pays pauvres comme en témoigne “la résolution finale” de la jeune suédoise Greta Thumberg il y a quelques heures à peine sur twitter :

 

 

Personne n’est finalement dupe et dupé au terme de cette réunion qui aurait pu consommer bien moins de carbone, de carburants et de toxines polluantes des jets privés ou de ligne, si elle s’était déroulée en “télétravail”.. Ainsi va la vie au “21 éme siècle carboné” …

on ne vaincra le problème qu’individuellement en changeant nos habitudes de consommation et de déchets …

Mais la plupart des habitants des pays développés s’en foutent, en réalité totalement, et beaucoup d’entre-eux voteront quand même “vert”, pour fermer encore plus leurs yeux sur la réalité et surtout en croyant peut-être ainsi s’auto dédouaner par pure opération délégative du Saint-Esprit  … Espérons, Espérons, Espérons !!!  Espérons que non !!!

Michel HUGUES (avec agences) 

– « past » journaliste économique & automobile, éditeur et photographe

 

Sources & Plus d’infos  : https://ukcop26.org/news/

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé