l’analyse Eco-Environnement” de Michel HUGUES : COP27 : nouvelles promesses de dons des pays développés : + 230 millions USD, ont été faites au « Fonds d’adaptation COP 27 »

l’analyse Eco-Environnement” de Michel HUGUES : COP27 : nouvelles promesses de dons des pays développés : + 230 millions USD, ont été faites au « Fonds d’adaptation COP 27 »

 

 

l’analyse “éco-environnement” de Michel HUGUES :

 

 

Mercredi 23 novembre 2022 – (michelhugues.com). La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (la COP 27) s’est clôturée LE DIMANCHE 20 NOVEMBRE 2022 sur un nouvel accord visant à fournir un financement des pertes et préjudices aux pays les plus vulnérables durement touchés par les catastrophes climatiques tels qu’envisagé dès mon article et analyse du  21 septembre 2022 dernier. De nouvelles promesses de dons, d’un montant total de plus de 230 millions USD, ont été faites au « Fonds d’adaptation lors de la COP 27 »

Les chefs d’états et leurs ministres en débattaient depuis bien des années, des décennies même, du financement des pertes et dommages délibérant sur la façon dont ils devaient aborder les impacts sur les communautés dont les vies et les moyens de subsistance ont été ruinés par les premiers impacts évalués du changement climatique,

notamment l’Afrique très impactée par la pollution européenne et asiatique et dont toutes les matières premières ont été « pillées » à moindre frais par les occidentaux durant les deux derniers siècles et dont le développement économique a été rendu impossible de ce fait et dans la plupart des cas.

 

La création d’un fonds spécifique pour les pertes

 

Cette dernière COP 27 égyptienne « aurait permis » aux pays de prendre un ensemble de décisions qui réaffirment leur engagement à limiter l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels.

Cet ensemble de décisions a également renforcé les mesures prises par les pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux conséquences inévitables des changements climatiques, tout en favorisant le soutien financier, technologique et le renforcement des capacités dont ont besoin les pays en développement.

La création d’un fonds spécifique pour les pertes et préjudices a marqué un point d’avancée important, la question ayant été ajoutée à l’ordre du jour officiel et adoptée pour la première fois lors de la COP 27.

Les gouvernements ont pris, pour la toute première fois, la décision de mettre en place de nouveaux mécanismes de financement, ainsi qu’un fonds spécifique, pour aider les pays en développement à faire face aux pertes et préjudices. Ils ont également convenu de créer un « comité de transition » chargé de formuler des recommandations sur la manière de rendre opérationnels les nouveaux mécanismes de financement et le fonds lors de la COP 28 de 2023 à DubaÏ.

Une première réunion du comité transitoire devrait avoir lieu avant la fin du mois de mars 2023.

 

Promesses de dons de plus de 230 millions USD, ont été faites au « Fonds d’adaptation (… promesse à surveiller donc )

 

Les parties (pays et territoires) ont également convenu des dispositions institutionnelles pour rendre opérationnel le Réseau de Santiago pour les pertes et dommages, afin de catalyser l’assistance technique aux pays en développement qui sont particulièrement vulnérables aux effets néfastes du changement climatique.

De nouvelles promesses de dons, d’un montant total de plus de 230 millions USD, ont été faites au « Fonds d’adaptation lors de la COP 27 ».

La COP 27 a donc rassemblé plus de 45 000 participants pour partager des idées et des solutions, et établir des partenariats et des coalitions. (Ndlr : toujours à venir)

Un programme de travail sur l’atténuation a été lancé à Charm el-Cheikh, visant à intensifier de toute urgence les ambitions et la mise en œuvre de l’atténuation. Ce programme de travail débutera immédiatement après la COP 27 et se poursuivra jusqu’en 2030, avec au moins deux dialogues mondiaux organisés chaque année.

Cette conférence de Charm el-Cheikh ne devrait pas particulièrement rester dans les anales de la protection environnementale , mais c’est peut-être bien la toute première fois que les nations occidentales, (premières animatrices de la mondialisation avec la Chine) commencent à faire “un petite geste” pour le continent africain qui a été économiquement exploité depuis les 2 derniers siècles

 

mais toujours,  “acheter et payer” ses “droits à polluer”

 

un petit pas pour l’Afrique mais toujours rien de plus, et de vraiment concret pour la biodiversité ni pour le changement climatique…

mais “acheter et payer” pour “s’autoriser” ses  propres pollutions et déviances climatiques ne sont toujours pas la solution vraie pour les pays occidentaux qui vont bientôt plus pouvoir assumer le “boom” attendu de l’usage planétaire des véhicules électriques .

Michel HUGUES, past-journaliste économique & photographe Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

 

 

 

SOURCES : UNITED NATIONS, Nations Unies, rédaction de Actu-environnement,  archives et dossiers personnels – Copyright photos : @COP27P. 

 

TAGSConférence des Nations Unies, COP 27, financement des pertes et préjudices, Charm el-Cheikh, COP 28 de 2023 à DubaÏ, Réseau de Santiago pour les pertes et dommages,

 

Article précédent sur le même thème :

Biodiversité & Climat : la COP 27 à Charm el-Cheikh (6 au 18 Novembre 2022) , encore de la COM ? ou enfin, des actes concrets ? Les africains réclament une justice climatique



NOTA
= COP signifie “Conference of parties”, les “parties” étant les signataires de la Convention (195 pays + l’Union européenne) mondiale sur le climat. L’objectif est de faire le point sur l’application de la Convention et négocier les nouveaux engagements.

Particularités de la COP21 Paris 2015

La COP21 est la 21e Conférence des parties (COP) à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992, réunissant 195 États et l’Union Européenne, après celle de Varsovie (COP19) et Lima (COP20). Elle s’est tenue du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris-Le Bourget (93), sous présidence française.


Découvrez le journal de l’ENVIRONNEMENT, du CLIMAT ET DE LA BIODIVERSITE ci dessous

Informations sur la biodiversité, le Climat, l’environnement, les technologies propres et la Santé


 

 

et Avec Votre Commentaire : 

 

 

Provencematin.com – 1ere version BETA TEST – Nov. 2022

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Biodiversité & Climat : la COP 27 à Charm el-Cheikh (6 au 18 Novembre 2022) , encore de la COM ? ou enfin, des actes concrets ? Les africains réclament une justice climatique

Biodiversité & Climat : la COP 27 à Charm el-Cheikh (6 au 18 Novembre 2022) , encore de la COM ? ou enfin, des actes concrets ? Les africains réclament une justice climatique

la COP 27 à Charm el-Cheikh (6 au 18 Novembre 2022) , encore de la COM ? ou enfin, des actes concrets ? Les africains réclament une justice climatique

 

 

Mercredi 21 septembre 2022 – Avant la prochaine cop 27 (6 au 18 Novembre 2022), à Charm el-Cheikh, Egypte, qui va s’organiser pour la première fois en terre africaine, les pays africains veulent harmoniser leurs positions en se rencontrant du 2 au 5 octobre à Kinshasa, en République démocratique du Congo dans la PréCop27 par la RDC . En prélude à la Cop-27, qui aura lieu au mois de novembre prochain en Egypte, l’Afrique veut parler d’une seule voix sur les questions de l’environnement.

Le programme de la prochaine cop 27 (6 au 18 Novembre 2022) réunit les parties prenantes gouvernementales et non gouvernementales, encourageant la collaboration entre elles afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’assurer une transition juste vers une économie nette zéro qui atténue la pauvreté et contribue à garantir un avenir durable.

Avec la Cop-27, qui va s’organiser pour la première fois en terre africaine, les pays africains veulent harmoniser leurs positions en se rencontrant du 2 au 5 octobre à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

 

© D.R.

Les pays africains réclament une justice climatique

 

En Afrique l’exemple du Sénégal, qui a atteint 31% de mix énergétique laisse songeur ; certains pays envisagent de quitter l’exploitation du gaz et du pétrole pour se conformer à la volonté des pays qui se sont déjà développés à partir des énergies fossiles.

Mais l’Afrique refuse ainsi de subir ce qu’elle appelle « une injustice visant le développement économique et social de son continent » alors que le modèle des COP est jusqu’alors basé sur le « principe pollueur-payeur » alors que l’Afrique n’est pas spécialement industrialisée mais qu’elle subit comme les autres les effets négatifs des pollutions des pays de l’hémisphère Nord.

© D.R.

Les pays africains demandent que sont réexaminée la différence du prix de la tonne de carbone séquestrée entre les pays du Nord et du Sud et réclament une « justice climatique ».

En Egypte, l’Afrique demandera que justice lui soit rendue et ses réclamations, totalement prises en charge dans les textes d’application de l’Accord de Paris.

© Michel HUGUES 09.2022

SOURCES : NATIONS UNIES – avec Agences et nos confrères d’Africa Eco 

 

 

NOTA = COP signifie “Conference of parties”, les “parties” étant les signataires de la Convention (195 pays + l’Union européenne) mondiale sur le climat. L’objectif est de faire le point sur l’application de la Convention et négocier les nouveaux engagements.

Particularités de la COP21 Paris 2015

La COP21 est la 21e Conférence des parties (COP) à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992, réunissant 195 États et l’Union Européenne, après celle de Varsovie (COP19) et Lima (COP20). Elle s’est tenue du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris-Le Bourget (93), sous présidence française.


Découvrez le journal de l’ENVIRONNEMENT, du CLIMAT ET DE LA BIODIVERSITE ci dessous

Informations sur la biodiversité et l’environnement

 

Commentez cet article : 

 

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé