Edmonde Charles-Roux – Defferre : – LE TEMOIGNAGE SENTIMENTAL ET POLITIQUE D’UNE EPOUSE ! – Souvenirs de reportages de Michel HUGUES

Edmonde Charles-Roux – Defferre : – LE TEMOIGNAGE SENTIMENTAL ET POLITIQUE D’UNE EPOUSE ! – Souvenirs de reportages de Michel HUGUES

 

 

 

(Publication du mercredi 15 décembre 2021) – LE TEMOIGNAGE SENTIMENTAL ET POLITIQUE D’UNE EPOUSE ! Le 04 mai 2006, à Marseille au centre-musée de la vieille Charité débutaient les cérémonies de commémoration du 20 ème anniversaire de la mort de Gaston DEFERRE décédé le 7 mai 1986. Des cérémonies qui se déroulèrent durant 48 heures et plus, sous la présidence de sa veuve Mme Edmonde Charles-Roux – Defferre (1920-2016), illustre journaliste et femme de lettres française ayant obtenu le prix Goncourt en 1966 pour son magnifique opus « Oublier Palerme ». Edmonde Charles-Roux – Defferre présidera l’académie Goncourt de 2002 à 2014 dont elle resta membre de 1983 à 2016, date de son décès. Au cours de cette cérémonie à la « vieille Charité », ECRD prit la parole (ici sur cette photo) entourée de Pierre Messmer, l’ancien grand résistant, ancien colonnel de la légion étrangère , proche du général de gaulle célèbre pour avoir été l'homme des lois-cadres de 1956 en faveur de la décolonisation de l'Afrique

Michel HUGUES – Michel HUGUES PHOTOGRAPHY – www.michelhugues.com

 

 

Edmonde Charles-Roux – Defferre : – LE TEMOIGNAGE SENTIMENTAL ET POLITIQUE D’UNE EPOUSE !

 

 

 

 

Le 04 mai 2006, à Marseille au centre-musée de la vieille Charité débutaient les cérémonies de commémoration du 20 ème anniversaire de la mort de Gaston DEFERRE décédé le 7 mai 1986.

Des cérémonies qui se déroulèrent durant 48 heures et plus, sous la présidence de sa veuve Mme Edmonde Charles-Roux – Defferre (1920-2016), illustre journaliste et femme de lettres française ayant obtenu le prix Goncourt en 1966 pour son magnifique opus « Oublier Palerme ».

Edmonde Charles-Roux – Defferre présidera l’académie Goncourt de 2002 à 2014 dont elle resta membre de 1983 à 2016, date de son décès. Au cours de cette cérémonie à la « vieille Charité », ECRD prit la parole (ici sur cette photo) entourée de Pierre Messmer, l’ancien grand résistant, ancien colonel de la légion étrangère, proche du général de gaulle célèbre pour avoir été l’homme des “loi-cadre” de 1956 en faveur de la décolonisation de l’Afrique “noire”, premier ministre de Georges Pompidou en 1972 puis sous Alain Poher (président par intérim) jusqu’en mai 1974.

 

le passage de témoin aux successeurs du “defferrisme”

 

Le « deférrisme » sera à la fois l’époque de la reconstruction de la cité phocéenne dont la vieille charité restaurée en musée mais aussi celle d’une lutte sans merci entre « police et french connexion », « police et mafias italiennes », pègre et dockers tous puissants, grenouillages politiques et tentions intérieures incessantes et souvent dramatiques pour certains, l’affaire Urba-Gracco dénoncée par Antoine Gaudino et les premières affaires du financements occultes de la vie politique française.

On notait parmi l’auditoire les présences de Jean-Claude GAUDIN maire de Marseille de 1995 à 2020 ayant succédé au professeur Robert Vigouroux (1923-2017) maire de Marseille de 1986 à 1995. La carrière de Gaston Defferre, ministre de l’Intérieur de François Mitterrand, et « sa décentralisation » de la France, était soulignée par la présence de l’arlésien Michel VAUZELLE, alors président de la région Paca ex-garde des sceaux, sous Mitterrand.

 

le sillage de ” Gastounet “

 

Enfin, le président du département 13 d’alors Jean-Noël Guerini, soulignait l’engagement de la SFIO aux coté de « gastounet » avant qu’il rejoigne lui-même le parti socialiste en 1969. Loin dans la foule certains crurent remarquer la présence très discrète de Michel PEZET,

que d’autres encore accusèrent d’être à l’origine du malaise cardiaque funeste de « gastounet ».

Tellement d’eaux nouvelles, bouchèrent encore le port de Marseille par la suite !!!

Photo réalisée le 4 mai 2006 avec un CANON POWERSHOT G2 – ISO 50 – 21 mm – f/4,0 – 1/160 sec –

Photo sous Copyright Michel HUGUES – www.michelhugues.com –

 

 

Pierre Messmer

 

Commentez cet article : 

 

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

Le candidat Jean-Luc MELENCHON en Campagne, il y a 12 ans !!! Souvenirs de reportage de Michel HUGUES

Le candidat Jean-Luc MELENCHON en Campagne, il y a 12 ans !!! Souvenirs de reportage de Michel HUGUES

(Publication du Lundi 29 novembre 2021) – Le candidat Jean-Luc MELENCHON en Campagne, il y a 12 ans !!! A l’époque il avait quitté depuis quelques temps déjà, le P.S. et lançait avec d’autres, le « Front de Gauche ». Nous étions encore loin des élections présidentielles de 2012 qui allaient nous « offrir » un gouvernant que son propre camp avait lui-même baptisé « Flamby » pour sa prétendue « mollesse », alors que le premier vrai candidat « putatif désigné du PS » eut commis quelques honteuses et inadmissibles « frasques » dans un hôtel Sofitel à New-York le 14 mai 2011. Jean-Luc Mélenchon, à partir de cet instant, « capitalisera » sans cesse plus de suffrages auprès des masses de français de gauche, totalement déçus du Parti Socialiste, qui ouvraient alors les yeux sur les retournements systématiques de ses dirigeants socialistes parisiens, leurs multiples mensonges dénoncés & avérés et selon certains de vraies trahisons du peuple de gauche, puis qualifièrent les

Michel HUGUES – Michel HUGUES PHOTOGRAPHY – www.michelhugues.com

 

Le candidat Jean-Luc MELENCHON en Campagne, il y a 12 ans !!! A l’époque il avait quitté depuis quelques temps déjà, le P.S. et lançait avec d’autres, le « Front de Gauche ».

Nous étions encore loin des élections présidentielles de 2012 qui allaient nous « offrir » un gouvernant que son propre camp avait lui-même baptisé « Flamby » pour sa prétendue « mollesse », alors que le premier vrai candidat « putatif désigné du PS » eut commis quelques honteuses et inadmissibles « frasques » dans un hôtel Sofitel à New-York le 14 mai 2011.

Jean-Luc Mélenchon, à partir de cet instant, « capitalisera » sans cesse plus de suffrages auprès des masses de français de gauche, totalement déçus du Parti Socialiste, qui ouvraient alors les yeux sur les retournements systématiques de ses dirigeants socialistes parisiens, leurs multiples mensonges dénoncés & avérés et selon certains de vraies trahisons du peuple de gauche, puis qualifièrent les “éléphants” (leaders parisiens) d’alors, de « Fauxcialistes » les fameux dirigeants nationaux du PS à Paris.

La disparition progressive du PS était ainsi engagée et elle sera ensuite “consommée” par un futur “jeune” président , (très vieux dans sa tête en vérité) qui ne cessera de recueillir à lui les « opportunismes personnels excessifs » de certains dirigeants ex-socialistes qui purent alors s’adonner à “leurs passions opportunistes et personnelles pour l’ultra-mondialisation”.

Dans cet instantané pris lors d’une conférence de presse de son nouveau parti, « la méluche » comme on l’appelait amicalement alors chez ses proches, était particulièrement souriant et même prenait la pose un très court instant.

Photo réalisée le 17 octobre 2009 avec un PENTAX K 10 D + Pentax 200 mm – ISO 1600 – 133 mm – f/4,0 – 1/60 sec. Sans flash bien sûr ! – Document fortement réduit en qualité et en dimensions.

Photo sous Copyright Michel HUGUES – www.michelhugues.com

à découvrir sur le même thème :

POLITIC’S ARTS , quelques instants choisis dans mes reportages photo dans le monde de la politique et de l’économie

 

Se perfectionner en Photographie 

avec un

coach-photo personnel

 

 

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé