Biodiversité : La Ligue de défense des Oiseaux et Allain Bougrain-Dubourg dressent un bilan très négatif des promesses non tenues d’Emmanuel Macron pendant le quinquennat

Biodiversité : La Ligue de défense des Oiseaux et Allain Bougrain-Dubourg dressent un bilan très négatif des promesses non tenues d’Emmanuel Macron pendant le quinquennat

Biodiversité : La Ligue de défense des Oiseaux et Allain Bougrain-Dubourg dressent un bilan très négatif des promesses non tenues d’Emmanuel Macron pendant le quinquennat


Vendredi 15 Octobre 2021
– La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et son président Allain Bougrain-Dubourg ont dressé hier jeudi 14 octobre, un bilan très  négatif du quinquennat d’Emmanuel Macron en termes de protection de la nature. A l’arrivée au pouvoir du président et d’une Assemblée nationale renouvelée, “on pouvait espérer que la question environnementale soit revalorisée”, a déclaré son président, Allain Bougrain-Dubourg, lors d’une conférence de presse.

Face à une dégradation quotidienne et continue de la nature, du climat et de la biodiversité, le président “ABD” a notamment déclaré en substance : “le résultat de ces 4 années est un véritable gâchis qui nous laisse dans un sentiment de frustration permanente alors qu’il n’y a jamais autant eu urgence”.

 

Alors question : “Pipos & Com, ou Non” ??????

“Des résultats du quinquennat entre reports d’échéance, dérogations et reculades, ils sont globalement décevants”

selon la LPO

 

Le président Macron et son ministre présentateur de télévision – D.R.

 

Selon la LDO, en effet les points suivants tiennent de constat final du quinquennat :

 

“En avril 2017, la LPO avait questionné les candidats à l’élection présidentielle sur leurs propositions en matière de protection de la biodiversité. Emmanuel Macron avait alors répondu aux de LPO questions sur ses ambitions écologiques.

Six mois avant l’échéance de son mandat, la LPO a analysé les résultats obtenus par le Président de la République au regard de ses propres engagements.

Entre reports d’échéance, dérogations et reculades, ils sont globalement décevants, en particulier sur des enjeux majeurs tels que la surexploitation des ressources naturelles, l’agriculture et l’artificialisation des sols.

Le début du mandat d’Emmanuel Macron a été marqué de signaux forts avec en premier lieu la nomination de Nicolas Hulot, dont personne ne peut mettre en cause les convictions, et des avancées concrètes sans doute posées comme conditions par l’intéressé tels que les abandons de la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes et du projet aurifère de la Montagne d’Or en Guyane.

Mais la démission fracassante du Ministre “présentateur de télévision” fin août 2018 a rapidement mis un terme aux ambitions écologiques du gouvernement, en révélant le poids des lobbies industriels, financiers, agricoles et cynégétiques dans ses décisions.”

 

La crise sanitaire a, encore une fois, “bon dos” selon la Ldo !

 

Ci-dessus, mouettes, puffins et sternes sont en régression mais pas les goélands qui pullulent actuellement. Copyright : Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

Ci-dessus : Mouettes, Puffins et Sternes sont en régression mais pas les Goélands qui pullulent actuellement en dangereuse surpopulation. Copyright : Michel HUGUES – Michel HUGUES PHOTOGRAPHY – www.michelhugues.com

 

la LDO ajoute également :

 

“A l’échelle européenne, toujours selon la LPO : ” Emmanuel Macron a laissé passer une occasion historique de réformer en profondeur la Politique agricole commune en faveur d’une véritable transition agroécologique indispensable pour stopper l’effondrement de la biodiversité, laquelle reste la grande oubliée du Pacte vert pour l’Europe de juillet 2021 essentiellement focalisé sur le climat”.

En parallèle, la destruction de la biodiversité marine, décimée par la surexploitation des ressources halieutiques et la pollution, continue d’être largement encouragée par les subventions européennes. En France, rarement un chef de l’Etat aura fait autant de cadeaux et accordé de passe-droits au monde de la chasse,

et “c’est aussi la première fois qu’un Président de la République en poste attend la fin de son mandat pour recevoir les grandes associations de protection de la nature, éconduites pendant 4 ans” a rappelé

Les propositions issues du « Grand débat national » (Ndlr : pour quels résultats concrets au fait ????) de 2019 comme les préconisations de la Convention pour le climat composée de citoyens tirés au sort n’ont pas été beaucoup plus écoutées. Les régressions environnementales, et limitations de recours pour les ONG, initiées par les précédents gouvernements sous prétexte de « simplification » et de libération des énergies entrepreneuriales, se sont poursuivies.”

© Capture vidéo Elysée/ à Marseille début septembre 2021, Emmanuel Macron, Charles Michel président du conseil européen et Harrison Ford acteur engagé

 

-Toujours selon la ligue de défense des oiseaux :

 

“L’accueil du Congrès mondial de la biodiversité à Marseille début septembre 2021 fut l’occasion de nouvelles annonces et de promesses, sans aucune action concrète ni réels moyens humains et financiers.

Quelques jours plus tard, le Chef de l’Etat ordonnait la mise en consultation de projets d’arrêtés autorisant le piégeage traditionnel des oiseaux, ignorant des jugements de la Cour de Justice de l’Union Européenne et du Conseil d’Etat. Et la France continue de permettre la destruction d’espèces en danger inscrites sur les listes rouges de l’UICN.

Le « Plan Hulot » censé redynamiser l’actuelle Stratégie Nationale de la Biodiversité en souffrance, dans l’attente d’une nouvelle stratégie, a très vite été abandonné. Et aucun moyen humain ou financier n’est annoncé pour la future SNB sans cesse retardée.

La crise sanitaire mondiale, apparue fin 2019 et qui ne cesse de sévir, aurait dû pousser les différentes gouvernements à prendre enfin la mesure des enjeux écologiques. A changer de paradigme en portant la protection de la biodiversité au niveau des enjeux climatiques. Pourtant, très vite, les promesses d’un « monde d’après » ont été oubliées au profit de visions économiques à court terme.”

 

Il est plus que vraisemblable, désormais, que le président Macron repartira pour un second quinquennat après les prochaines élections présidentielles de 2022 ; il reste alors à souhaiter que dans ce domaine, comme dans les autres d’ailleurs, on puisse passer alors d’un jeu de “bonneteau communicant”, frisant parfois l’imposture et le mensonge permanent à des résultats réellement concrets et positifs en faveur de la biodiversité et du climat :

en attendant en ce jour du vendredi 15 Octobre, le président arrive à Marseille pour « agir » et « contrôler » les agissements des autres depuis ses “promesses” d’il y a un mois.

Michel HUGUES – past journaliste économique, éditeur et photographe

 

 

sources : Ligue de défense des oiseaux (communiqué de presse)

cigaleBIODIVERSITE et OISEAUX : 172 PHOTOGRAPHIES A VOIR : découvrez la nouvelle Galerie-Photo “Oiseaux et Rapaces”, biodiversité en danger :

 

Michel HUGUES : Galerie Photo : “Oiseaux et Rapaces” biodiversité en danger

 

FAUNE & BIODIVERSITE : Participez le weekend prochain au comptage international des Gypaètes Barbus, notamment dans les Alpes du Sud

FAUNE & BIODIVERSITE : Participez le weekend prochain au comptage international des Gypaètes Barbus, notamment dans les Alpes du Sud

 

 

picto cigaleJeudi 30 septembre 2021 – 12h30 – Dans toutes les Alpes, le même jour, participez au comptage des gypaètes barbus ! une Opération internationale pilotée par l’International Bearded Vulture Monitoring, ouverte à tous. C’est l’occasion de découvrir le plus grand rapace d’Europe, en contribuant à mieux le connaître. Une animation participative particulièrement conseillée par l’équipe de bénévoles du parc national des écrins (gap) .

Chaque année, fin août, depuis prés de 10 ans, le Parc National des Écrins organise, sous la forme d’un comptage, l’observation des bondrées apivores en migration. Le rapace, de taille moyenne et très semblable à la buse variable, séjourne en Europe pour se reproduire pendant une période qui s’étant du printemps jusqu’à la fin de l’été ou au tout début de l’automne. Le pic migratoire étant fin août début septembre, les dates du 02 et 03 Octobre 2021 ont donc été choisies cette année pour l’observation.

Cinq postes d’observation seront ouverts au public le weekend prochain dans les Hautes Alpes :

Pinfol (Réotier)
Les Gourniers (Réallon)
– Grande Cabane du Rabioux (Châteauroux les Alpes)
– L’Alp de Réotier
Val d’Escriens

Les Observations seront accompagnées par un garde du Parc, un bénévole d’Envergures alpines ou de la LPO. RDV à 9h à la Maison du Parc de Châteauroux, pour une présentation de l’espèce et du suivi, et la répartition des groupes par sites et covoiturage.
Comptage sur site de 10h à 15h.

Michel HUGUES

Michel HUGUES - Michel HUGUES PHOTOGRAPHY - www.michelhugues.com

picto cigaleVotre Pré-Inscription est conseillée.
Prévoir vos jumelles/longue-vue (pas de prêt d’optique), et son pique-nique.
Report au samedi 9 octobre en cas de mauvaise météo.

 

FAUNE & BIODIVERSITE : Participez le weekend prochain au comptage international des Gypaètes Barbus, notamment dans les Alpes du Sud - www.michelhugues.com

FAUNE & BIODIVERSITE : Participez le weekend prochain au comptage international des Gypaètes Barbus, notamment dans les Alpes du Sud – www.michelhugues.com

picto cigale

Infos pratiques

Lieu du RDV :
Maison du Parc de l’Embrunais
Heure du RDV :
9h00
Organisateur :
International Bearded Vulture Monitoring
Intervenants :
Trois agents du Parc national des Écrins du secteur de l’Embrunais, et des bénévoles d’Envergures alpines et de la LPO.
Tarif :
gratuit

picto cigale

Contacts :

Parc national des Ecrins :

c'est pas bien de vouloir VOLER UNE PHOTO de quelqu'un d'autre

error: contenu protégé